contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

26 avril 2017

Dossier reportage consacré au VIH/sida

Source: RTS

Miniature de l'image pour 4397001.jpg
Cela fait plus de trois décennies que des scientifiques du monde entier se battent contre le virus du sida dont l'épidémie a été avérée en juin 1981 déjà. Depuis, même si un vaccin n'est toujours pas d'actualité, la recherche a fait des progrès majeurs. Historique, témoignage et état des lieux dans ce dossier.

Le sida a déjà fait plus de 30 millions de morts à travers le monde en trois décennies. Retour sur cette maladie, de ses origines à aujourd'hui. Le 5 juin 1981, le Centre de contrôle des maladies d'Atlanta (CDC), aux Etats-Unis, inquiet en raison d'une fréquence anormalement élevée de sarcomes de Kaposi, donne l'alerte. Une nouvelle maladie infectieuse frappe les homosexuels de Californie.

Cette date marque le début de l'épidémie de sida, même si les premiers signes remontent à la fin des années 1970 quand des médecins de San Francisco et de New York font le constat que nombre de patients homosexuels souffrent d'asthénie ou de perte de poids, détaille Wikipédia.

Lire la suite…

20 avril 2017

Jeanne Gapiya, figure de la lutte contre le sida en Afrique

Source: RFI.fr

jeanne_gapiya_0.jpg
Priorité Santé propose un portrait de la figure de la lutte contre le sida en Afrique et présidente de l'Association nationale de séropositifs et malades du sida au Burundi, Jeanne Gapiya. Elle nous raconte son histoire, de l'annonce de sa maladie à sa lutte aujourd'hui pour l'accès aux médicaments dans les pays en développement et pour mettre un terme aux discriminations rencontrées par les personnes atteintes du VIH.

Avec :

- Jeanne Gapiya, présidente de l'Association nationale de séropositifs et malades du sida au Burundi

- Pr Olivier Bouchaud, responsable du Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU Avicenne
 

Les malades de l'hépatite C écrivent à Alain Berset

Source: 24 heures.ch

A.berset.jpg
Santé: Deux associations demandent de faciliter l'accès aux médicaments et de mettre en place une stratégie contre la maladie

Le virus de l'hépatite C (VHC) tue. Dans une lettre au conseiller fédéral Alain Berset, l'Association suisse de l'hépatite C (SHCV) et Conseil positif, qui défend les intérêts de personnes atteintes du VIH, révèlent qu'un homme diagnostiqué trop tard est décédé d'un cancer. Les associations critiquent aussi le fait que les médicaments ne sont pas toujours remboursés.

Des thérapies apparues en 2014 ont augmenté les chances de guérison de l'hépatite C de 60% à 90% après trois mois. Mais ces pilules coûtent cher. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) limite leur remboursement aux personnes atteintes d'une fibrose du foie de degré 2 sur une échelle allant jusqu'à 4 ou si la maladie se manifeste en dehors de cet organe. En janvier, Jörg Indermitte, chef de la section Médicaments à l'OFSP, nous assurait que ceux qui ont vraiment besoin d'une thérapie peuvent être traités.

Lire la suite…

Le VIH/sida en quelques chiffres

Source: RTS

4390846.jpgPassage en revue de la maladie à travers quelques chiffres, du nombre de malades au nombre de personnes ayant accès à des trithérapies.

  • 34,2 millions de personnes vivaient avec le VIH/sida dans le monde en 2011, selon des chiffres d'ONUSIDA, dont plus de 20'000 en Suisse. Ce nombre record est imputable au traitement antirétroviral qui permet de vivre plus longtemps. La plupart vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.
  • 6,65 millions de séropositifs ont eu accès à un traitement antirétroviral dans ces pays fin 2010, soit 16 fois plus qu'en 2003.
  • 2,5 millions de personnes ont été infectées par le virus en 2011, soit une baisse de 20% depuis 2001.
  • 3,4 millions d'enfants vivent avec le VIH/sida. Près de 1100 enfants sont infectés chaque jour.
  • 1,7 million de personnes sont décédées de causes liées au sida en 2011, soit une baisse de 24% depuis le pic de 2005.
  • 30 millions de personnes sont décédées jusqu'à présent des suites de la maladie, selon une estimation de l'OMS. Le VIH/sida est la maladie la plus mortelle du mode.
  • 16,8 milliards de dollars, c'est le montant des investissements mondiaux dans la lutte contre le sida en 2011.

Sources: ONUSIDA, OMS, OFSP

18 avril 2017

De part et d'autre du sida

Source: Le Monde

Miniature de l'image pour 4384363_6_5cf6_ill-4384363-f82a-serodifferents-2_5cc21f9e14d0c5ddef0704567c494b3f.jpg
« Ça ne change rien pour moi. » Six petits mots magiques que Thomas avait lâchés sans ciller, il y a sept ans, emmitouflé contre Julie dans sa voiture sur le parking de la boîte de nuit bayonnaise où ils avaient dansé toute la nuit. Six petits mots qu'il répète aujourd'hui spontanément. « Oui, c'est exactement ce qu'il m'avait répondu quand je lui ai annoncé que j'étais séropositive », sourit Julie.

L'espace d'un instant, les deux trentenaires s'enveloppent dans une complicité dont personne n'a la clé. Seule leur sérodifférence, insondable, distingue ces deux moitiés. Puis, Julie brise le silence amoureux d'un éclat de rire qui réveille leur cocon du 20e arrondissement de Paris et donne vie aux photos sur les murs. « A ce moment-là, poursuit-elle, je lui ai juste dit que je l'étais de naissance, par ma mère. Nous étions amoureux, mais pas encore ensemble. J'avais besoin qu'il sache, avant. »

Sida. Un virus qui nourrit toujours des peurs irraisonnées dans l'imaginaire collectif, trente-trois ans après son apparition et près de vingt ans après la découverte des traitements antirétroviraux vraiment efficaces pour lutter contre le VIH et retarder l'apparition du stade symptomatique qu'est le sida. Julie est porteuse du VIH mais, grâce à ses traitements, peut espérer ne jamais atteindre la phase sida. Certains, à l'image de deux de ses anciens petits copains, qui l'ont violemment rejetée, continuent pourtant d'y voir un fléau qui contraint les victimes à vivre recluses dans des corps « contaminés », « sales ». Une discrimination du corps séropositif qui perdure par-delà la mort : en France, l'interdiction demeure, depuis 1986, d'offrir des soins funéraires aux personnes séropositives au VIH/sida ou aux hépatites virales, au nom du risque, pourtant très contesté, de contamination des thanatopracteurs.

Lire la suite…

13 avril 2017

Regards croisés sur le VIH : un atelier à l'intention des classes du post-obligatoire

pastille_regards-croises_petit_72dpi_rvb.jpg
Crée en juin 2015, « Regards croisés sur le VIH » est un projet sensibilisation et de prévention élaboré par des personnes séropositives au sein du Groupe sida Genève. S'adressant aux jeunes du post-obligatoire à Genève, ce projet communautaire propose un espace d'échange en groupe dans les locaux de l'association sur le thème du VIH, des infections sexuellement transmissibles ainsi que sur d'autres thèmes comme la diversité sexuelle, la migration, la discrimination, les représentations. Depuis sa création, plus de 200 jeunes y ont participé. 

Ce projet offre aux jeunes un espace de parole autour du VIH/sida et permet également de valoriser les compétences des intervenant.e.s qui parlent de leur séropositivité, de leur histoire de vie et questionnent les jeunes sur leurs représentations des personnes vivant avec le VIH.

Vous êtes intéressé.e.s à participer à ce projet avec votre classe ? Contactez-nous pour plus d'informations :

Groupe sida Genève
Olivia Benyoussef et Céline Schaer 
022 700 15 00
regardscroises@groupesida.ch


Décès de Mark Wainberg, pionnier de la recherche sur le sida

Source: Radio-Canada

grandmontreal.png
Le professeur Mark Wainberg, chercheur canadien de renommée internationale dans le domaine du virus du sida, s'est noyé hier en se baignant au large de Bal Harbour, près de Miami Beach, en Floride. Il était âgé de 71 ans.

Mark Wainberg est connu pour avoir découvert le 3TC, un type de médicament antirétroviral, en 1989, et pour ses contributions dans le domaine de la résistance aux médicaments anti-VIH.

Ses travaux portaient principalement sur des approches novatrices dans la prévention de l'infection au VIH dans les pays en voie de développement.

Il s'est élevé contre les prétentions scientifiques douteuses et la désinformation relatives au virus du sida.

Lire la suite…

11 avril 2017

La roue de la fortune de l'association Aides pour dénoncer la dérive des prix des médicaments

Source: France Info

Miniature de l'image pour 12215373.jpg
Le coût d'un même traitement peut varier du simple au double en fonction du pays. L'association de lutte contre le Sida a organisé jeudi une "kermesse des médicaments" à Paris pour dénoncer cet abus.

Le Monsieur Loyal d'Aides fait tourner une grande roue sur laquelle figurent les prix des traitements en fonction des pays : les différences sont énormes !... En organisant jeudi à Paris cette "kermesse des médicaments", l'association de lutte contre le VIH et les hépatites virales, habituée à ce genre d'actions engagées, dénonce la dérive des prix pratiqués par l'industrie du médicament.

 "Venez, venez tournez la roue pour voir combien ça vous coûterait par mois ! C'est parti !... Leucémie, VIH,... En France, le cancer va vous coûter plus de 3 000 euros par mois !" interpelle l'animateur déguisé en industriel pharmaceutique. Si la roue s'était arrêtée sur les autres cases le prix aurait été différent : 7 500 euros aux Etats-Unis ou 16 euros au Brésil. 

Lire la suite…

10 avril 2017

À vos agendas: Assemblée générale 2017

Miniature de l'image pour Groupe sida Genève avec Coalition PLUS.jpg
Le Groupe sida Genève tiendra son Assemblée générale ordinaire: le mardi 9 mai 2017 à 18h30 dans ses locaux: 9, rue du Grand-Pré - 1202 Genève (1er étage)

Celle-ci sera suivie à 19h30 d'une table ronde sur  « 30 ans de lutte contre le VIH/sida à Genève : à quand la fermeture de notre association ? »

À bientôt!

Enquête de lectorat pour Remaides Suisse jusqu'au 1er juin

Miniature de l'image pour sondage17.jpgCe questionnaire anonyme a pour objectif de mieux connaître les attentes et les besoins des lectrices et des lecteurs de la publication Remaides Suisse qui paraît 3 fois par an


Un grand merci d'avance pour votre précieux retour!

Billets plus anciens

Derniers commentaires

  • Le dernier commentaire a été posté le 18 mai 2016 par BANA ROSEE à propos de L'espérance de vie des patients souffrant du VIH augmenterait petit à petit
  • Lire les autres...








A chacun son Remaides !

Miniature de l'image pour Miniature de l'image pour Miniature de l'image pour remaides 27.png
Depuis 17 années déjà Remaides est une revue pour les personnes touchées et leurs proches. Remaides apporte une information claire et précise sur les traitements du VIH et les hépatites comme sur toutes les difficultés (sociales, juridiques, professionnelles...) auxquelles chacun peut se trouver confronté dans sa vie quotidienne. A travers les témoignages de ses lecteurs Remaides est attaché à rendre visible la réalité intime de l'épidémie et à enrichir chacun de l'expérience des autres. Information et témoignages sont les outils que Remaides a toujours voulu mettre à la disposition de ses lecteurs au service de leur autonomie et de leur qualité de vie. Remaides est une revue francophone avec des comités de rédaction en France, Suisse et au Québec. Bonne lecture


Vous souhaitez participer au Fil rouge ?

carburant2.jpg

Rien de plus facile !

1/ D'abord restez en lien avec le Fil rouge et abonnez-vous au flux RSS.
2/ Un billet vous a révolté ou au contraire vous soutenez une idée retrouvée sur ce blog : dites le à tous et postez un commentaire.
3/ Vous voulez partager un moment de votre vie, envoyez votre témoignage à filrouge@groupesida.ch.


© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum