contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

22 septembre 2016

San Francisco: baisse du nombre des infections VIH et mise sous traitement ARV plus rapide, malgré des inégalités d'accès

Source: VIH.org 

san-francisco-news-summer-code-camp.jpg
Le ministère de la santé publique de San Francisco a publié le 1er septembre son rapport épidémiologique annuel 2015 pour le VIH / sida . Un rapport attendu, tant la ville américaine fait figure de modèle, et qui montre que le nombre d'infections par le VIH nouvellement diagnostiquées a continué de baisser, que les gens vivant avec le VIH ont plus rapidement accès aux soins et parviennent à une suppression de la charge virale plus tôt. Mais des disparités importantes demeurent, qui concernent en particulier les hommes et les femmes afro-américaines, qui ne profitent pas autant de ses progrès que la population de la ville dans son ensemble.

San Francisco a fait des progrès notables vers la réalisation des objectifs de son initiative "Getting to Zero" --zéro nouvelle infection, zéro décès dus au VIH / sida et zéro stigmatisation pour les personnes vivant avec le VIH--. Les cas d'infections nouvellement dépistés ont diminué lors de la dernière décennie, particulièrement à partir de 2012. Le nombre de personnes infectées par le VIH nouvellement diagnostiquées est passé de 309 en 2014 à 255 en 2015, soit le chiffre le plus bas depuis le début de l'épidémie. Cette baisse (17%) est équivalente à celle de l'année dernière (près de 18%).

Lire la suite…

21 septembre 2016

Selon Vaud, le test VIH devrait être gratuit

Source: 24 heures.ch

Miniature de l'image pour pic.jpg
Santé: Le test est gratuit dans plusieurs pays européens, comme la France, l'Allemagne ou l'Italie alors qu'il est facturé en Suisse. Les députés ont accepté mardi à l'unanimité la motion de l'élue socialiste Brigitte Crottaz.

Le prix du test peut avoir un effet dissuasif et diminuer le succès du dépistage du sida, a déclaré au Grand Conseil vaudois le rapporteur Vassilis Venizelos (Les Verts). La gratuité a donc un effet bénéfique, non seulement pour les personnes, mais aussi pour les coûts de la santé publique.

Lire la suite…

19 septembre 2016

Journée internationale du préservatif interne

Source: AIDES

Love.png
Le 16 septembre, c'est donc The jour de promotion de cet outil de prévention qu'il n'est pas interdit d'utiliser tout au long de l'année. Loin des clichés, reparler du fémidom, c'est aussi le moyen de casser le mythe de la capote unique : celle pour les hommes. Il y a bien deux types de préservatifs : un externe, qui ne doit pas dissimuler l'intérêt que représente la capote interne dite "préservatif féminin" notamment pour les femmes, mais aussi plus largement pour toutes les personnes ayant des rapports vaginaux ou anaux, y compris des hommes, des personnes trans, quels que soient leurs identités et pratiques. Des qualités méconnues, une inclusivité bien plus large que celle de "l'étui pénien" de latex et pourtant, le fémidom reste très peu utilisé.

En comparaison, on distribue bien plus de capotes externes qu'internes, y compris dans les associations. Des associations se sont d'ailleurs positionnées pour changer le discours sexiste de la prévention. En 2012, l'association de personnes trans, OUTrans disait : "En continuant de les qualifier de préservatifs féminins, nous pensons que nous reproduisons l'idée selon laquelle la personne pénétrée est du sexe féminin. Changer le langage de la prévention, c'est aussi donc déjà changer cette association hétérosexiste entre féminité et pénétration".  Ces questions lexicales expliquent aussi la mauvaise connaissance ou le rejet d'un outil qui pourtant est beaucoup plus versatile qu'il n'y parait. A l'occasion de cette journée du préservatif interne, les associations de lutte contre le sida comptent reparler de cet outil, pour qu'il soit mieux aimé et donc mieux utilisé par celles et ceux qui en ont besoin.

Lire la suite…

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a collecté 13 milliards de dollars

Source: Le Monde

130328_7b39d_monde-sida_sn635.jpg
« Nous avons levé près de 13 milliards de dollars et grâce à cela nous avons sauvé 8 millions de vies », a déclaré le premier ministre canadien, Justin Trudeau, en clôturant à Montréal la cinquième conférence triennale de reconstitution des ressources du Fonds mondial pour la période 2017-2019.

« La conférence a permis de recueillir une remarquable somme de plus de 12,9 milliards de dollars sous forme de contributions annoncées, qui seront essentielles pour mettre fin à l'épidémie de ces maladies dévastatrices d'ici à 2030 », a précisé le premier ministre. « Nous allons débarrasser le monde du sida, de la tuberculose et du paludisme (...) nous allons en finir pour de bon » avec ces épidémies grâce aux financements des gouvernements, mais aussi des partenaires privés et la société civile, a-t-il ajouté.

En arrivant pratiquement à la barre des 13 milliards fixée par le Fonds avant la conférence, « nous aurons les ressources pour remplir nos objectifs » sur les trois prochaines années, a indiqué le milliardaire et philanthrope Bill Gates, en annonçant une allocation de 600 millions de dollars d'ici à 2019, venant s'ajouter à 1,6 milliard de dollars déjà versés par sa fondation au Fonds mondial depuis sa création en 2002.

Lire la suite…

14 septembre 2016

Participez à la rencontre droits et migrants le 13 octobre prochain

Le Groupe sida Genève vous invite à une rencontre sur les droits des migrants le 13 octobre à Annemasse

N'oubliez pas de vous inscrire d'ici au 7 octobre! 
Miniature de l'image pour migrantsaff.jpg
Télécharger le programme ICI 

VIH: Un an après son lancement, quel bilan pour l'autotest?

Source:

Miniature de l'image pour Autotest_VIH_DR_AAZ.jpg
Un an après sa mise sur le marché, l'autotest du VIH séduit en particulier celles et ceux qui ne souhaitent pas se rendre dans les centres de dépistage.

Dans le paysage du dépistage en France, l'autotest ne fait pas le poids si on le compare aux pratiques courantes. On estime que plus de 5 millions de tests de dépistage du VIH sont réalisés chaque année. Depuis son lancement, en septembre 2015, l'autotest est produit et distribué par la laboratoire AAZ, seul fabricant autorisé et CE, au rythme d'environ 2000 par semaine. Soit sur l'année écoulée un peu plus de 100 000 tests. Ce n'est pas anodin.

Selon une étude d'illicopharma, une pharmacie en ligne, la demande a été forte en septembre et octobre 2015 et depuis quelques mois, elle ne faiblit pas. Ce même distributeur avait mené mené une étude en mars 2016 qui montrait que 42% des acheteurs d'autotest n'avaient jamais effectué de dépistage auparavant. Parmi ces personnes, plus d'une sur deux déclarait qu'elle ne serait pas allée se faire dépister en centre de dépistage si l'autotest VIH n'avait pas été pas disponible en pharmacie. Huit pour cent des acheteurs ont commandé au moins deux autotests dans l'année.

Lire la suite…

13 septembre 2016

Sellappan Nirmala, la femme qui a découvert le virus du VIH en Inde

Source: Marie-Claire

Miniature de l'image pour inde-recherche-vih-sellappan-nirmala-femme-dinodia-photos.jpg
Sellappan Nirmala, inconnue du grand public est pourtant l'étudiante scientifique qui a découvert -il y a 30 ans- le virus du VIH en Inde. Une femme dont la ténacité ne faillira pour découvrir la vérité dans un pays très conservateur et peu enclin à accepter l'existence du virus. Portrait de femme.

Alors qu'il y a 30 ans l'Inde conservatrice se considère à l'abri de cette "maladie de l'Ouest débauché" qu'est la découverte du VIH en Occident, une jeune étudiante en microbiologie décide de mener sa propre enquête. Sellappan Nirmala, qui a fait l'objet d'un grand reportage de BBC News, fait partie de ces femmes inspirantes et courageuses dont nous avons voulu retracer le parcours.

Tout commence en 1985 lorsque Sellappan Nirmala cherche un sujet de recherche pour sa thèse. Sa professeure et mentor, Suniti Solomon lui suggère alors de travailleur sur le dépistage du VIH déjà pratiqué aux USA depuis trois ans.

Mais à l'époque l'idée d'un dépistage est considéré comme un événement "impensable" explique t-elle, dans un pays conservateur qui pointe du doigt l'occident "où le sexe libre et l'homosexualité" sont répandus. La presse de l'époque n'hésitait pas à faire la comparaison entre les occidentaux qu'elle considérait débauchés et ses citoyens indiens qu'elle dépeignait comme hétérosexuels, monogames et pieux.

Lire la suite…

L'OMS préconise des traitements adaptés pour certaines IST

Source: Seronet

oms_15.png
Devant la résistance aux antibiotiques des infections sexuellement transmissibles (IST) l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) préconise des traitements adaptés pour trois infections. Il s'agit concrètement de nouvelles directives thérapeutiques pour la chlamydiose, la gonorrhée (blennorragie ou "chaude pisse") et la syphilis, dont la résistance aux antibiotiques est un "problème de plus en plus préoccupant". "La chlamydiose, la gonorrhée et la syphilis sont des problèmes de santé publique majeurs partout dans le monde, qui nuisent à la qualité de vie de millions de personnes et causent des pathologies graves voire mortelles. Les nouvelles directives thérapeutiques de l'OMS insistent sur la nécessité de traiter ces IST avec le bon antibiotique, au bon dosage et au bon moment pour limiter leur propagation et améliorer la santé sexuelle et reproductive", a déclaré Ian Askew, directeur du Département Santé reproductive et recherche à l'OMS. L'institution internationale estime que, chaque année, 131 millions de personnes contractent la chlamydiose, 78 millions la gonorrhée et 5,6 millions la syphilis. 

Lire la suite…

Lancement des autotests de dépistage du VIH au Vietnam


160017220hiv-chau.JPG
Le Département de prévention et de lutte contre le VIH/ Sida (du ministère vietnamien de la Santé) et l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) ont organisé, le 26 août à Hô Chi Minh-Ville, la cérémonie de lancement du service d'autotests de dépistage du VIH au Vietnam.

L'ambassadeur américain Ted Osius à la cérémonie de lancement des autotests de dépistage du VIH/Sida au Vietnam. C'est la première fois que ce service est appliqué au Vietnam.

Il permettra de donner un nouvel outil de dépistage aux personnes moins réceptives aux outils classiques de prévention.

L'usage de cet outil est facile. On utilise les bandelettes sur lesquelles on dépose une goutte de sang ou de la salive. Vingt minutes plus tard, on sait s'il y a ou non eu contamination. Si la bandelette donne un résultat positif, le patient devrait aller au laboratoire pour des examens plus détaillés.

Depuis fin mai 2016, il y a eu près de 380 usagers d'autotest, dont 7% positifs qui ont tous été traités. Ce service permettra l'augmentation du taux de dépistage du VIH.  

Lire la suite…

12 septembre 2016

Je suis gay et séropositif: la vidéo contre la stigmatisation sociale

Source: Boys.one

Miniature de l'image pour living-with-vih-gmfa.jpg
Une nouvelle campagne intitulée « Living With HIV » (Vivre avec le VIH) , a recueilli le témoignage d'une douzaine de garçons séropositifs.

S'il y a une chose qui n'a pas encore changé pour ceux qui ont le « VIH , malgré les avancées pharmacologiques qui en fait une maladie complètement différente par rapport au début, c'est la stigmatisation sociale entourant les porteurs du VIH . C'est la stigmatisation, et non pas le VIH qui la principale cause de problèmes psychologiques pour les personnes vivant avec le VIH (le Terrence Higgins Trust a rapporté deux fois le taux de dépression clinique chez les séropositifs).

Lire la suite…

Billets plus anciens

Derniers commentaires

  • Le dernier commentaire a été posté le 18 mai 2016 par BANA ROSEE à propos de L'espérance de vie des patients souffrant du VIH augmenterait petit à petit
  • Lire les autres...








A chacun son Remaides !

Miniature de l'image pour remaides96.jpg
Depuis 17 années déjà Remaides est une revue pour les personnes touchées et leurs proches. Remaides apporte une information claire et précise sur les traitements du VIH et les hépatites comme sur toutes les difficultés (sociales, juridiques, professionnelles...) auxquelles chacun peut se trouver confronté dans sa vie quotidienne. A travers les témoignages de ses lecteurs Remaides est attaché à rendre visible la réalité intime de l'épidémie et à enrichir chacun de l'expérience des autres. Information et témoignages sont les outils que Remaides a toujours voulu mettre à la disposition de ses lecteurs au service de leur autonomie et de leur qualité de vie. Remaides est une revue francophone avec des comités de rédaction en France, Suisse et au Québec. Bonne lecture


Vous souhaitez participer au Fil rouge ?

carburant2.jpg

Rien de plus facile !

1/ D'abord restez en lien avec le Fil rouge et abonnez-vous au flux RSS.
2/ Un billet vous a révolté ou au contraire vous soutenez une idée retrouvée sur ce blog : dites le à tous et postez un commentaire.
3/ Vous voulez partager un moment de votre vie, envoyez votre témoignage à filrouge@groupesida.ch.


© 2008-2016 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum