contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

12 novembre 2008 

New Fill en Suisse, le traitement reste à la charge des malades.

Monsieur S. est assuré auprès de Swica Assurance-maladie SA. Depuis de nombreuses années, il suit un traitement contre le sida. Il souffre depuis 2000 d'une lipodystrophie.

Mars 2005, il demande à la Swica la prise en charge d'un traitement par "New Fill". Sa caisse-maladie lui refuse la prise en charge du traitement au motif que le produit n'était pas enregistré comme prestation de l'assurance obligatoire de base.

Septembre 2005, Monsieur S. saisit le Tribunal cantonal des assurances sociales du canton de Genève. Novembre 2006, le Tribunal cantonal a admis son recours et condamne la Swica à la prise en charge du traitement au moyen du produit "New Fill".
En dernière instance, Swica saisit le Tribunal Fédéral qui lui donnera raison.

Actuellement la facture reste pour les patients entre 3'500 et 4'000 francs suisses (2'200 et 2'500 Euros) pour les quatre injections. Les assurés négocient avec leur assurance maladie par l'entremise des associations et, au cas par cas, certains obtiennent un remboursement partiel à titre exceptionnel.

En attendant, le groupe Lipo ...
A Genève, l'Hôpital cantonal a mis en place une consultation spécifique pour la prise en charge de la lipodystrophie. Il est proposé aux patients, en fonction de leurs besoins, un bilan, un soutien psychologique, une aide à l'observance, des conseils alimentaires ou esthétiques, une chirurgie plastique et reconstructive et un suivi régulier. Contacter le groupe Lipo : +41 22 372 94 52.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: New Fill en Suisse, le traitement reste à la charge des malades..

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/17.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum