contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

1 décembre 2008 

Si j'étais séropositif ... à Genève

Cette année, la journée mondiale de lutte contre le sida franchit un pas nouveau dans la lutte contre la maladie et par-dessus tout représente une main tendue aux personnes séropositives qui subissent trop souvent le rejet et des discriminations insupportables. Pierre-François Unger, conseiller d'Etat en charge de la santé, a déclaré que « c'est le sida qu'il faut éradiquer, pas les séropositifs ». Ca semble évident et pourtant il rappelle qu'il est encore impossible pour les personnes séropositives de bénéficier d'une assurance vie, ou encore perte de gains. Le rejet des assurances n'est pas un mythe et les exemples comme ceux rapportés auprès des accueils associatifs sont sérieux.

D'ailleurs, pour Deborah Glejser de la Coordination genevoise des associations de lutte contre le sida, le combat pour les droits de l'homme est indissociable de la lutte contre le sida : les effets de l'homophobie, du racisme, de la stigmatisation des malades et de la culpabilisation ont un rôle majeur dans le développement de l'épidémie aujourd'hui. Bernard Hirschel, chef de l'Unité VIH/sida des Hôpitaux Universitaires de Genève, appuie ces propos dans le sens d'une nécessaire et plus grande solidarité avec les personnes séropositives. L'exemple de l'annonce faite l'année dernière, au sujet de la non infectiosité des personnes séropositives qui bénéficient d'un traitement efficace, devrait accroître cette solidarité entre personnes séronégatives et séropositives car les peurs liées à la transmission de la maladie ne sont pas toujours bien raisonnables. Mais, plus important encore, s'accentue actuellement une volonté de punir pénalement les personnes qui ont transmis le virus, ou auraient pris le risque de le transmettre. Autant dire que l'effet de ces nouvelles connaissances pourrait faire jurisprudence dans ces différents procès et surtout faire changer le regard injuste porté sur les personnes séropositives.


Commentaires

enfin le debut d'une dedramatisation et d'une stigmatisation qui a pour cause une meilleure conaisance de la maladie
quel progres humain!!!

Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Si j'étais séropositif ... à Genève.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/69.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum