contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

22 mars 2010 

Le massacre de Srebrenica... la faute aux gays!

Srebrenica2007.jpgJohn Shehaan ancien commandant de l'Otan a tenu des propos pour le moins surprenants, lors de sa participation à une audition parlementaire consacrée à la loi "Don't ask, don't tell" qui se traduit : "Ne pas demander, ne rien dire". Loi qui impose aux militaires homosexuels américains de ne pas dévoiler leur orientation sexuelle et que le président Barack Obama a promis d'abroger.

Lors du débat, cet ancien général des corps des Marines a voulu démontrer selon lui les conséquences sur la présence des homosexuels dans l'armée. En prenant comme exemple le massacre de Srebrenica en 1995, Il a ainsi affirmé que l'échec des Casques bleus néerlandais de prévenir ce "carnage" s'expliquait en partie par la présence d'homosexuels dans leurs rangs. "Quand les Néerlandais ont reçu l'ordre de défendre Srebrenica contre les Serbes, le bataillon était sous-équipé, faiblement dirigé, les Serbes sont arrivés, ont menotté les soldats à des poteaux téléphoniques et ont emmené les musulmans pour les exécuter".

Les Pays-Bas ont vivement réagi face à ses commentaires, par le bais de leur ambassadrice à Washington, Renée Jones-Bos : "La mission militaire des soldats néerlandais de l'ONU à Srebrenica a été étudiée et évaluée de façon exhaustive à l'échelle nationale et internationale. Rien dans ces rapports ne suggère un lien entre les homosexuels servant dans l'armée et le massacre de musulmans bosniaques". Et d'ajouter : "Je suis fière du fait que des gays et lesbiennes servent ouvertement depuis des décennies dans les forces armées néerlandaises, comme c'est le cas actuellement en Afghanistan".

Le sénateur américain Carl Levin, président de la commission de la Défense, s'est également indigné des propos de ce général à la retraite : les Néerlandais "étaient entraînés pour des missions de maintien de la paix", et de souligner : "glisser ensuite sur l'idée que les homosexuels ne sont pas de bons combattants... C'est complètement faux".

Site : TF1 News


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Le massacre de Srebrenica... la faute aux gays!.

TrackBack URL pour cette note: http://sidablog.ch/cgi-bin/mt6/mt-tb.cgi/359.



© 2008-2020 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum