contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

19 août 2010 

Santé sexuelle (et reproductive?)...à l'âge de pierre !

HomoSapiens.jpg
(Image: Baloocartoons.com)

Préhistorien spécialiste du Paléolithique - première et plus longue période de l'histoire humaine commençant avec l'apparition de l'Homme, il y a environ trois millions d'années, et s'achevant vers 12'000 ans avant notre ère - Marcos Garcìa Dìez l'affirme mordicus : « La sexualité liée au plaisir, à la sensualité et non à la seule reproduction, existait déjà il y a entre 35'000 ans et 10'000 ans. » Mieux encore : selon lui, ce sont les bases mêmes de notre comportement sexuel actuel qui remonteraient à cette période. Co-commissaire de l'exposition « Sexo en piedra » (« Sexe en pierre »), qui sera inaugurée fin septembre 2010 près du fameux gisement archéologique d'Atapuerca (Pays basque espagnol), le scientifique s'appuie notamment sur une quinzaine de gravures sur pierre et de sculptures, provenant de différents sites européens et censées représenter, entre autres choses, ébats amoureux hétérosexuels ou homosexuels, scènes de fellations et de masturbation ou encore cas de zoophilie, afin de défendre sa théorie.

D'aucuns pourraient parfois légitimement émettre des doutes quant à la pertinence de l'analyse iconographique de ce mobilier archéologique, proposée par le Professeur Garcìa Dìez. Ainsi, peut-on véritablement affirmer, à l'instar du spécialiste, que les vagues gribouillis observables sur l'un des supports en pierre, représentent effectivement un homme et une femme du paléolithique supérieur, espionnés par un congénère voyeur et lubrique, alors qu'ils expérimentent la position de la levrette ? La démarche muséographique du chercheur à néanmoins le mérite de nous faire réfléchir à la variété probable des pratiques et orientations sexuelles de nos ascendants préhistoriques, tout en nous rappelant une évidence importante : la sexualité, bien loin de se résumer à un moyen de perpétuer l'espèce, est aussi (voire avant tout ?) affaire de plaisir. Partant, l'exposition a peut-être également vocation à faire progresser les mentalités des Homo sapiens modernes que nous sommes, quelquefois encore tellement figés dans des modèles de représentation de la sexualité de types hétérosexuels et/ou procréationnistes, et si peu enclins à accepter et respecter les orientations sexuelles dites « minoritaires » et autres identités de genre atypiques de nos semblables, malgré les très nombreux millénaires d'évolution qui nous séparent de nos ancêtre de l'âge de la pierre taillée.


Source : Quotidien « Le Courrier » n° 183 du jeudi 19 août 2010


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Santé sexuelle (et reproductive?)...à l'âge de pierre !.

TrackBack URL pour cette note: http://sidablog.ch/cgi-bin/mt6/mt-tb.cgi/476.



© 2008-2020 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum