contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

5 août 2010 

Sarkozy laisse Andorre discriminer les séropositifs

par Deborah Glejser

nicolas_sarkozy_seropositif.jpg

Jean-Luc Romero, président d'Elus locaux contre le Sida, se dit "très déçu" du silence de Nicolas Sarkozy, lors de sa récente visite à Andorre dont il est le coprince, sur les restrictions qui y sont imposées à la liberté d'établissement des personnes séropositives.

Dans un communiqué, M. Romero rappelle que 17 des 53 pays constituant la région Europe de l'OMS "pratiquent des restrictions à l'entrée ou au séjour sur leur territoire des personnes séropositives". La principauté d'Andorre figure dans cette liste, dit-il, "en ce qui concerne le volet de la liberté d'établissement".

Selon le conseiller régional (app-PS) d'Ile-de-France, M. Sarkozy, en tant que coprince, a "bien évidemment le pouvoir de faire changer les choses face à une discrimination inhumaine, injustifiable et intolérable".

Pour rappel, l'épouse de Nicolas Sarkozy est ambassadrice pour le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme...

Sources: ats et www.elcs.fr


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Sarkozy laisse Andorre discriminer les séropositifs.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/471.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum