contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

6 octobre 2010 

Contributions au Fonds mondial: la Suisse verse des centimes

par Deborah Glejser

suisse vih.jpgLes pays donateurs au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ont annoncé hier le montant de leur contribution, pour les trois années à venir, à la lutte internationale contre les trois maladies les plus meurtrières de la planète. Consternation: la Suisse se contente de maintenir le montant versé de 2008 à 2010, soit 21 millions de francs.
Cela représente à peine 90 centimes par an et par habitant, soit près de 4 fois moins que l'Allemagne, 7 fois moins que le Luxembourg et 8,5 fois moins que la France!

Le Groupe sida Genève s'indigne d'une promesse de don une nouvelle fois scandaleusement basse. Sur la scène internationale et en comparaison avec les autres donateurs, une contribution aussi pauvre est honteuse de la part d'un pays aussi riche que le nôtre.

Pour rappel, le Fonds mondial sauve des vies humaines en permettant l'accès aux traitements et aux soins dans les pays du Sud.

Depuis 2002, 2,8 millions de personnes séropositives ont ainsi pu bénéficier de médicaments antirétroviraux. Les programmes financés par le Fonds mondial ont également permis de diagnostiquer et traiter 7 millions de cas de tuberculose et délivrer pas moins de 142 millions de traitements antipaludiques.

A l'heure où 10 millions de personnes séropositives attendent encore un traitement, l'ONU et le Fonds mondial ont calculé qu'il fallait au minimum doubler le financement annuel, pour un total de 20 milliards de dollars sur les trois prochaines années. Or la totalité des sommes annoncées hier par les pays donateurs n'atteint pas 12 milliards de dollars: "Il faut le rappeler : ne pas doubler les financements, c'est laisser mourir 3 millions de malades du sida et laisser 3 millions d'orphelins du sida sans prise en charge" dénoncent dans un communiqué nos partenaires de la Coalition Plus.

Le montant ridicule versé par la Suisse dans ce contexte alarmant est d'autant plus injustifiable que l'administration fédérale reconnaît elle-même l'ampleur de l'urgence au niveau mondial:
"En 2010, il y aura 20 millions d'orphelins pour cause de sida, dont 18 millions en Afrique. Toutes les 30 secondes, un enfant meurt du paludisme, et jusqu'à un million de personnes par an. Après le VIH, la tuberculose est la maladie la plus mortelle : elle a ainsi causé le décès d'1,8 million de personnes en 2008."

La contribution totale de la Suisse au Fonds mondial, de 2004 à ce jour, est de 40 millions de francs, soit 77 centimes par habitant et par an.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Contributions au Fonds mondial: la Suisse verse des centimes.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/513.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum