contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

22 février 2011 

15% des genevois renoncent à des soins pour des raisons financières

Par Sascha Moore
logo_hug.gif


Près de 15% de la population genevoise a renoncé aux soins pour des raisons financières entre 2008 et 2009.


Une étude menée par les HUG démontre que la capacité financière de l'assuré le mène à renoncer à certains soins en dépit de la couverture de l'assurance obligatoire. Parmi les personnes aux revenus se situant en dessous de 3000 CHF mensuels, 27% auraient renoncé a certains soins par manque de moyens financiers, soit 9 fois le taux constaté dans la catégorie des revenus au dessus de 13'000 CHF mensuels. Les chercheurs en arrivent à conclure que l'accès aux soins des populations les plus désavantagées du point de vue socio-économique n'est pas garanti dans une des pays les plus riches du monde.

74% des personnes ayant renoncé aux soins ont renoncés aux soins dentaires dans les années 2008-2009. Ceux-ci ne sont pas remboursés par l'assurance obligatoire des soins. Viennent ensuite les consultations médicales avec 37% de ces mêmes personnes ayant renoncés aux consultations. Seuls 13% respectivement 5% auraient renoncés, par contre, aux médicaments et aux interventions chirurgicales. Le constat est alarmant, ce sont justement les catégories de soins qui permettent de détecter en premier les indications de problèmes plus graves dont se passent les personnes qui en ont le plus bseoin.

Les chercheurs soulignent qu'un niveau de revenu plus bas détermine un risque d'atteinte à la santé plus élevée et ce justement dans une catégorie de la population plus souvent amenée à renoncer aux soins de base. Une part significative de la population voit sa santé entamée faute d'avoir les capacités financières nécessaires dans une société aux coûts de vie élevées. Les chercheurs relèvent aussi que 4.7% des répondants ont dû au moins une fois renoncer à payer une prime d'assurance durant cette période. 30% de la population genevoise est bénéficiaire de subsides aux primes des assurances obligatoires des soins, un chiffre très proche de la moyenne nationale.

L'article dans la Tribune de Genève : http://www.tdg.ch/geneve/actu-geneve/faute-moyens-15-genevois-renoncent-soigner-2011-02-21
L'étude dans le Swiss Medical Weekly (en anglais) : http://www.smw.ch/content/smw-2011-13165/

reportage d'1 minute 54 diffusé sur la TSR


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: 15% des genevois renoncent à des soins pour des raisons financières.

TrackBack URL pour cette note: http://sidablog.ch/cgi-bin/mt6/mt-tb.cgi/657.



© 2008-2020 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum