contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

13 mai 2011 

Les traitements antirétroviraux empêchent la transmission du virus. Une étude le confirme.

Selon une étude publiée hier aux Etats-Unis et dirigée par le Dr Myron Cohen,de l'Université de Caroline du Nord, traiter précocement aux antirétroviraux un patient séropositif réduirait de 96 % le risque de transmission du virus.

L'essai clinique a été menée avec 1763 couples sérodifférents (une personne séropositive une personne séronégative) dans neuf pays dont l'Afrique du Sud, l'Inde, le Brésil et les Etats-Unis. La réduction de la transmission du VIH par voie sexuelle a été si importante que les essais ont été arrêtés 4 ans plus tôt que prévu.

Ce résultat confirme "la déclaration suisse" et la position du médecin Bernard Hirschel qui en 2008 avait été précurseur dans l'idée même que cette stratégie pouvait être intéressante alors même qu'il n'en avait pas la preuve scientifique. Ce dernier a déclaré sur les ondes de la TSR qu'il s'agit "d'un essai qui a donné une réponse claire et pas surprenante".

« Les personnes qui vivent avec le VIH peuvent maintenant, avec dignité et confiance, prendre de nouvelles dispositions pour protéger du VIH ceux qui leur sont chers », a déclaré M. Sidibé.

ONUSIDA insiste pour que le traitement de prévention soit l'une des options proposées aux couples sérodiscordants. Les nouvelles orientations de l'OMS, qui seront publiées en juillet, vont dans ce sens. Ces orientations incluront des recommandations pour favoriser un meilleur accès au dépistage, aux conseils pour faire face au VIH, et à l'utilisation de thérapies antirétrovirales chez les couples sérodiscordants.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Les traitements antirétroviraux empêchent la transmission du virus. Une étude le confirme..

TrackBack URL pour cette note: http://sidablog.ch/cgi-bin/mt6/mt-tb.cgi/715.



© 2008-2020 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum