contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

5 mai 2011 

France: L'Etat enterre le droit au séjour pour soins... Tollé des associations françaises.

Les associations AIDES et Act-up ont utilisé hier un avis-mortuaire en guise de communiqué de presse pour illustrer la décision de la commission paritaire de supprimer le droit au séjour des étrangers gravement malades.

Mercredi 4 mai 2011, lors de la commission mixte paritaire, sept députés et sept sénateurs ont tranché. Ils étaient chargés de trouver une solution de compromis concernant les articles du projet de loi sur l'Immigration ; ils ont adopté une nouvelle rédaction, très restrictive, des modalités d'accès à un titre de séjour pour raison médicale.

Cette décision risque d'avoir des conséquences assez importantes chez nos voisins français puisque les associations ont appelé à la désobéissance civile. "Les militants des associations sont extrêmement en colère. Si cette loi passe, nous sommes prêts à tout pour aider les personnes à rester sur le territoire, même s'il faut en venir aux actes de résistance," a expliqué Bruno Spire, président de AIDES

Le texte figurant dans faire-part de décès:

L'Etat enterre le droit au séjour pour soins... Et condamne 28.000 étrangers malades

AIDES et Act Up-Paris, associations de lutte contre le sida et de défense des droits des malades, ont l'immense regret de vous faire part de la fin du droit au séjour des étrangers gravement malades.

L'acte de décès a été rédigé ce jour 4 mai 2011 par la commission paritaire, avec l'obstination aveugle de Messieurs Sarkozy, Fillon et Guéant.

L'enterrement a eu lieu dans la plus stricte brutalité, au mépris de tous les impératifs élémentaires de déontologie médicale et de santé publique.

Désormais un étranger souffrant d'une grave pathologie et vivant sur notre territoire pourra être expulsé vers la mort par les autorités préfectorales.

AIDES et Act Up-Paris ne manqueront pas de faire connaître les noms des parlementaires de la majorité, tenus pour responsables de ce crime d'Etat.

Nos associations appellent à la désobéissance civile,
Et réaffirment qu'elles seront prêtes à tout pour empêcher l'expulsion d'étrangers gravement malades.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: France: L'Etat enterre le droit au séjour pour soins... Tollé des associations françaises..

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/704.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum