contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

10 novembre 2011 

Hillary Clinton lance le pari d'une génération sans sida

Source: AFP

Le gouvernement américain croit dans la possibilité "historique" d'une "génération sans sida" dans le monde et va en faire une priorité, a promis mardi la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

"C'est un objectif ambitieux, que je ne suis pas la première à envisager. Mais faire naître une génération sans sida n'a jamais été une priorité politique des Etats-Unis avant ce jour, parce que l'objectif était inimaginable il y a encore quelques années", a-t-elle lancé dans un discours devant l'Institut national de la santé (NIH) à Bethesda, dans la banlieue de Washington.

Une "génération sans sida", a-t-elle développé, impliquerait qu'aucun enfant ne naisse avec le virus, que le risque d'infection à l'adolescence et à l'âge adulte baisse très fortement grâce à une nouvelle approche de la prévention, et enfin, en cas de contamination d'une personne par le virus, qu'un accès généralisé au traitement limite à son tour le risque de transmission à d'autres.

La stratégie de l'administration Obama consiste à combiner les trois moyens de prévention "les plus efficaces": mettre fin à la transmission de la mère à l'enfant, multiplier les circoncisions médicales volontaires, enfin accroître le nombre de traitements disponibles.

Selon l'un des nombreux chiffres cités mardi par la secrétaire d'Etat, le risque de transmission du VIH à un homme par une femme atteinte par le virus est inférieur de 60% chez les hommes circoncis.

La chef de la diplomatie américaine a rappelé que le nombre de nouvelles infections chaque année dépassait encore le nombre de nouvelles personnes recevant un traitement.

D'après Hillary Clinton, "développer la prévention combinée à des niveaux réalistes" dans les pays où le VIH est le plus répandu abaisserait "d'au moins 40 à 60% le taux de nouvelles infections à l'échelle mondiale". Le taux de nouvelles infections a déjà diminué d'un quart dans la dernière décennie.

Hillary Clinton a également annoncé qu'elle avait nommé l'animatrice de télévision lesbienne Ellen DeGeneres ambassadrice spéciale pour une prise de conscience globale du sida.

Quelque 33 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde en 2009, selon les données publiées à une conférence internationale à Rome en juillet.

C'est lors du même congrès qu'il a été établi clairement que les traitements antirétroviraux étaient non seulement efficaces contre la maladie, mais aussi pour prévenir sa transmission, au moins dans le cas des couples hétérosexuels.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Hillary Clinton lance le pari d'une génération sans sida.

TrackBack URL pour cette note: http://sidablog.ch/cgi-bin/mt6/mt-tb.cgi/868.



© 2008-2020 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum