contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

12 janvier 2012 

Soins funéraires et VIH: les associations claquent la porte

Source: TF1 Image: AFP

Les associations de lutte contre le sida ont quitté la réunion sur l'interdiction des soins de conservation pour les personnes séropositives décédées, organisée mardi au ministère de la Santé, refusant de participer "à une énième réunion technique". Cette réunion, présidée par le Directeur général de la Santé, rassemblait, selon les termes de l'invitation envoyée par le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, "l'ensemble des parties prenantes" : Conseil national du sida (CNS), associations, Haut Conseil de la santé publique, thanatopracteurs. "Organisée sans concertation, sans ordre du jour, la réunion a été présentée comme une nouvelle discussion technique", indiquent les associations (Act Up-Paris, Aides, Elus Locaux contre le sida, Sidaction) dans un communiqué. "Pourtant, tous les éléments nécessaires à une prise position politique
sont réunis depuis plusieurs années en faveur de la fin de l'interdiction des soins funéraires, notamment dans les avis du Conseil national du sida", poursuivent-elle. "Pour toutes ces raisons, nous avons décidé de quitter cette réunion prétexte", expliquent les organisations. Elles demandent "une prise de position publique des ministres concernés et la modification immédiate de l'arrêté" prévoyant le maintien de l'interdiction.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Soins funéraires et VIH: les associations claquent la porte.

TrackBack URL pour cette note: http://sidablog.ch/cgi-bin/mt6/mt-tb.cgi/917.



© 2008-2020 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum