contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

24 mai 2012 

PrEP et "Swiss statement": même combat?

Impression de déjà-vu à la conférence de Marseille.
PrEP et "Swiss statement": même combat?

Conférence ISHEID de Marseille. Une session originale intitulée "Three hot debates in HIV care: time to vote!" consiste en trois "duels" de spécialistes sur des enjeux du VIH/sida. L'assistance a reçu un boîtier et est invitée à voter pour indiquer son adhésion à la prise de position qui l'a le plus convaincue:

Troubles neurocognitifs liés au VIH: un vrai problème ou un problème du passé?
La PrEP: une bonne idée ou un danger?
Le remède contre le VIH: un futur ou une utopie?

La seconde thématique débattue d'un côté par Mark Wainberg (pour) et de l'autre par Mark Nelson (contre) a suscité dans l'assistance une vague de réactions qu'on qualifiera de peu mesurées.

Une soudaine impression de déjà-vu: Mexico, août 2008. Le symposium sur le « Swiss statement »... Bon sang, mais c'est bien sûr!

Les similitudes sont troublantes. Les voix dans les micros fulminent tout autant. Pour mitrailler des arguments qui sont, de façon troublante, les mêmes: vous êtes irresponsables, les gens vont se sentir autorisés à faire n'importe quoi, les contaminations vont augmenter, le nombre d'IST va exploser, les gens ne seront pas adhérents au traitement, cela va coûter beaucoup d'argent pour une poignée de privilégiés, et puis les effets secondaires, et puis les résistances au traitement...

Il faut dire que Mark London, le contradicteur qui s'est exprimé contre la PrEP, n'avait pas ménagé ses effets à grands renforts d'images tantôt humoristiques, tantôt provocatrices, tantôt perturbantes. Le plus choquant restant la question qu'il a laissée en suspens: « Comment peut-on espérer que des gens qui ne sont pas capables de mettre un préservatif seront capables de prendre une pilule par jour? »

Ces gens, ce sont les gays. L'assistance qui s'exprime contre la PrEP semble surtout remontée contre ce public-cible. Offrir un nouvel outil de prévention aux couples sérodifférents ne semble visiblement pas soulever la même indignation. Mener une recherche scientifique de plus afin d'évaluer un nouvel outil de prévention pour réduire les nouvelles infections dans le groupe le plus touché par le VIH dans le monde occidental déchaîne en revanche les passions. Jean-Michel Molina, responsable de l'étude Ipergay, tente de rétablir les faits face à des contrevérités qui ont été énoncées. Il semble abasourdi d'entendre d'autres chercheurs de renom perdre complètement toute objectivité et tout sens des proportions.

Au final, plus de 72% des personnes présentes ont voté contre la PrEP.

Du déjà-vu, vraiment.

Tout ceci contraste singulièrement avec les propos tenus la veille par Timothy Ray Brown: Think outside the box. Il s'adressait aux chercheurs, aux cliniciens, aux médecins. Chercher des réponses, tenter de nouvelles pistes d'exploration, ne pas se fermer aux innovations, c'est tout ce qu'il leur demande. Nous aussi.


Commentaires

Geneviève P.
8 juin 2012 17h08

"Comment peut-on espérer que des gens qui ne sont pas capables de mettre un préservatif seront capables de prendre une pilule par jour? »

Sur cet aspect lié à la compliance, nous avons un exemple existant depuis 60 ans: les femmes, et les couples hétérosexuels, arrivent mieux à se protéger contre une grossesse non-désirée avec une pilule à prendre tous les jours, qu'avec des préservatifs à mettre en place en pleine excitation sexuelle. Ce qui ne veut pas forcément dire que ces femmes, et ces hommes, ne sont pas "capables", mais qu'il y a simplement des facteurs humains et pratiques qui expliquent la différence du taux de réussite entre l'un et l'autre.
Hé oui, pourquoi ne pas profiter des expériences connues ?
Reste toutes les autres questions soulevées par la prise de médicaments préventifs, et que l'on retrouve également dans ce qu'on connait de longue date avec la prise de contraception hormonale: effets secondaires, avantage/inconvénients, coûts, ....

Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: PrEP et "Swiss statement": même combat?.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1057.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum