contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

10 septembre 2012 

L'impact du traitement VIH dans la prévention à Genève

par Nicolas Charpentier

ArmoiriesUne étude épidémiologique (1) conduite à Genève a observé de manière rétrospective la dynamique de l'épidémie et l'impact du traitement VIH dans la prévention des transmissions. Cette étude s'est basée sur trois groupes: les personnes diagnostiquées avant 2000, celles diagnostiquées entre 2000 et 2008, et celles diagnostiquées entre 2008 et 2010.

Cette étude montre que la moitié des personnes diagnostiquées entre 2008 et 2010 avaient une infection récente de moins d'un an et 42% était inclus dans une chaîne d'infection. Seulement 1,8% des personnes diagnostiquées avant 2000 et 10,8% de celles diagnostiquées entre 2000 et 2008 étaient inclus dans des chaînes d'infection impliquant des individus diagnostiqués entre 2008 et 2010. De plus, entre 2008 et 2010, la charge virale communautaire des individus inclus dans la cohorte VIH suisse, était nettement supérieure chez les personnes diagnostiquée ente 2008 et 2010.
En conclusion, les hommes qui ont du sexe entre hommes et ayant été récemment infectés (infection de moins d'un an) sont plus à l'origine des infections actuellement diagnostiquées à Genève. Les auteurs préconisent d'axer les campagnes de prévention sur le dépistage le plus précoce possible. Faute de quoi l'impact du traitement en prévention sera atténué.

(1) Ambrosioni J et al. Impact of HAART on the molecular epidemiology of newly diagnosed HIV infections in Geneva, Switzerland. AIDS 26, online edition. DOI: 10.1097/QAD.0b013e32835805b6, 2012.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: L'impact du traitement VIH dans la prévention à Genève.

TrackBack URL pour cette note: http://sidablog.ch/cgi-bin/mt6/mt-tb.cgi/1151.



© 2008-2020 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum