contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

29 janvier 2013 

Suisse: Décriminaliser l'exposition au vih

Source: Le blog des séropositifs en colère

La façade nord du palais fédéral.En Suisse la personne qui transmet le vih par rapport sexuel encourt une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison. Cependant, aujourd'hui les choses pourraient changer.

En Suisse, on reparle du vih. Cette fois, le thème n'est la prévention. - ( ndrl: bien que la décriminalisation soit l'un des maillons essentiels pour la prévention ).

Généralement, les personnes qui transmettent sexuellement le vih sont punissables par la loi. Peu importe si la contamination est intentionnelle ou accidentelle, elles risquent jusqu'à cinq ans de prison. Selon un arrêt de la Cour fédérale de 2008, une personne positive au vih peut être punie si elle a transmis le virus à son partenaire sexuel, même si elle ne connnait pas sa séropositivité.

Sur ce point, le Code pénal suisse est l'un des plus restrictifs d'Europe, mais la situation pourrait bientôt changer.

La condamnation pour contamination pourrait bientôt être dépénalisée. Comme il a été relaté dans les médias l'automne dernier, le Parlement a adopté une réforme de la loi sur cette question, mais l'Office fédéral de la santé n'a pas l'intention ni de commenter les modifications législatives ni de prendre position sur cette affaire .

Dans tous les cas, ce sera le peuple qui aura le dernier mot sur cette réforme qui se prononcera par référendum au mois de juin.

Au niveau international, la pression pour la dépénalisation de cette loi se renforce. L'ONUSIDA, l'Association des Nations Unies, a critiqué la loi en place. Le Conseiller national tessinois du PLR Ignazio Cassis partage l'avis de l'ONUSIDA. L'opinion commune est, en résumé, la suivante: poursuivre pénalement les séropositifs est contre-productif, car cela rend la maladie taboue et isole les personnes touchées. Il est donc préférable de parler ouvertement de la maladie afin d'éviter des dommages plus graves.
"Le sentiment général de la justice se heurtent à ce point avec l'approche pragmatique de la médecine préventive", a déclaré au Tages-Anzeiger le conseiller national tessinois Cassis.

Au cours des 20 dernières années en Suisse, 36 personnes ont été condamnées pour avoir transmis le vih par voie sexuelle.


Commentaires

michèle meyer
29 janvier 2013 12h42

au moins, on avait eu la chance les 5 années passées d y parler, d'infomer ...de commencer en débat publique , de faire un vraie lobbying pour la révision du loi des epidemies. et contre la penalisation. je répète :au moins.
mais la strategie de se taire, d'attendre et , pour le dire tout clair: de laisser la porte ouverte pour ne pas perdre le bouc émissaire, nous tombe maintenant sûr les pieds. et "nous"- ça sont les personnes vivant avec!

Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Suisse: Décriminaliser l'exposition au vih.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1242.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum