contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

11 février 2013 

Quand Benoît XVI a autorisé le préservatif «dans certains cas»

Source: Ouest-France

Image illustrative de l'article Benoît XVILe pape Benoît XVI a été plutôt controversé pour ses prises de position rigoristes notamment sur la prévention du sida. Comme ses prédécesseurs il s'était opposé à toute forme de contraception autre que l'abstinence, réprouvait l'usage du préservatif, même pour prévenir la transmission de maladies sexuellement transmissibles ou du sida.

En mars 2009, le pape déclare en se rendant en Afrique que les programmes anti-sida fondés principalement sur le préservatif pouvaient «aggraver le problème» du sida.

Dans certains cas

Dans un livre publié fin 2010, il y reviendra en estimant que l'utilisation du préservatif peut se justifier dans certains cas, bien que Rome n'y voie pas «une solution véritable». À la question : «l'Eglise catholique n'est pas fondamentalement contre l'utilisation de préservatifs?», le souverain pontife répond : « dans certains cas, quand l'intention est de réduire le risque de contamination, cela peut quand même être un premier pas pour ouvrir la voie à une sexualité plus humaine, vécue autrement ».

Dans cet ouvrage réalisé avec un journaliste allemand, intitulé « Lumière du monde », et qui aborde une multitude de sujets (pédophilie, célibat des prêtres, ordination des femmes, relation à l'Islam...) Benoît XVI cite un seul exemple pour illustrer son propos, celui d'un «homme prostitué».

«Il peut y avoir des cas individuels, comme quand un homme prostitué utilise un préservatif, où cela peut être un premier pas vers une moralisation, un début de responsabilité permettant de prendre à nouveau conscience que tout n'est pas permis et que l'on ne peut pas faire tout ce que l'on veut», dit-il.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Quand Benoît XVI a autorisé le préservatif «dans certains cas».

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1253.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum