contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

24 avril 2013 

Le Ministère de la santé de Russie défend l'adoption des personnes vivant avec le VIH

Source: Anna Arutunyan

File:Russian Federation (orthographic projection).svg

Le Ministère de la santé de Russie pourrait autoriser les personnes vivant avec le VIH ou une hépatite C ou B à adopter selon l'édition de mercredi quotidien « The Moscow News ».

La proposition qui a été transmise au Ministère des sciences et de l'éducation ainsi qu'à l'organisation de femmes positives E.V.A. veut intégrer les récents progrès de la médecine dans le traitement des personnes séropositives.

Le traitement devenu routine se traduit pour ces derniers par un bon état général de santé et l'enregistrement de leur statut sérologique positive ne devrait plus créer d'obstacle potentiel à leur aptitude à adopter.

Actuellement, les personnes dépistées positives pour le VIH, VHC ou VHB doivent s'enregistrer auprès d'une clinique de prise en charge locale et, depuis une loi de 1996, ces personnes ne peuvent adopter.

C'est suite au lobbying intense des ONG, dont E.V.A. et à deux décisions judiciaires que l'initiative à été prise de proposer ces modifications aux conditions préalables à l'adoption pour les personnes séropositives ainsi que pour les personnes porteuses d'une hépatite.

La première concernait une femme séropositive de Kazan qui a contesté avec succès en 2010 le refus par les autorités tutélaires de lui accorder le droit d'adopter. La deuxième décision avait similairement donné raison en 2012 à une femme infectée par une hépatite.

Le gouvernement semble prêt à adopter cette proposition tant que l'état de santé de l'adoptant ne pose aucun danger à la santé de l'enfant. Une proposition similaire avait déjà autorisé l'adoption pour les personnes en stade I et II d'un cancer.

Le nombre de personnes infectées par le virus de l'hépatite C ou B se chiffre à plus de 8 millions et plus de 700'000 personnes vivent avec le VIH. 105'000 enfants vivent dans des orphelinats et le gouvernement Russe a récemment interdit l'adoption par des citoyens américains.

Les obstacles sociétaux semblent encore trop grands pour un représentant de la Duma cité par « The Moscow News », « la société russe n'est pas encore prêt à une pareille décision, et il existe encore un grand nombre de peurs et de mythes. »


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Le Ministère de la santé de Russie défend l'adoption des personnes vivant avec le VIH.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1325.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum