contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

7 juin 2013 

Didier Bonny: Augmentation des cas VIH, une bonne nouvelle?

Source: TDG

Didier Bonny.JPG

Le député indépendant et président du Groupe Sida Genève explique ce paradoxe apparent.
Au lendemain de la manifestation «Une table pour la solidarité » du Groupe sida Genève, qui a rencontré pour la septième fois consécutive un grand succès, sans toutefois permettre de battre le record de l'année précédente (21 500 francs récoltés contre 24 000 en 2012), il n'est pas inutile de se pencher quelques instants sur une information publiée la semaine dernière par l'OFSP (Office fédéral de la santé publique) en lien avec le sida et qui n'a fait guère de bruit dans les médias, et pourtant...

Il s'agit des données statistiques alarmantes sur le nombre de cas VIH enregistrés en 2012.

L'année dernière, 645 cas de VIH ont été comptabilisés contre 562 en 2011, soit une augmentation de 15% après trois années consécutives de baisse. Les hommes sont plus touchés que les femmes, soit 478 cas (+ 13%) contre 156 (+ 17%). Les cantons urbains sont les plus touchés et parmi eux Genève qui a une forte migration de personnes originaires de pays où le sida fait des ravages et une importante communauté gay. C'est ainsi que 86 personnes ont été diagnostiquées séropositives en 2012 contre 53 en 2011.

Comment peut-on l'expliquer ?
L'Office fédéral de la santé publique se dit actuellement empruntée à le faire, tout en émettant l'hypothèse que l'augmentation du nombre de tests de dépistage, plus particulièrement chez les hommes qui ont du sexe avec les hommes (HSH) a pu avoir un impact certain. Cette catégorie représente en effet près de la moitié des cas diagnostiqués (288 ou 45%) et a fait l'objet d'une campagne ciblée, avec notamment des bons gratuits pour un test, pour inciter les 20 à 30% de séropositifs qui s'ignorent à se faire dépister.

Si cette hypothèse était vérifiée, ce serait une bonne nouvelle pour l'avenir, puisque l'on sait qu'une personne qui est sous trithérapie, et suit son traitement correctement, n'est pas contagieuse. On peut donc espérer que les données 2013 soient à nouveau à la baisse.

Ce n'est toutefois pas l'espoir qui permettra de lutter contre le sida, mais bien les moyens qui seront mis à disposition des acteurs qui mènent sur le terrain ce combat, et parmi eux le Groupe sida Genève. La baisse de 5% de la subvention votée par le Grand Conseil au mois d'avril ne va hélas pas dans ce sens, alors que les statistiques 2012 démontrent que 30 ans après la découverte de la maladie celle-ci est loin d'être vaincue !


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Didier Bonny: Augmentation des cas VIH, une bonne nouvelle?.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1362.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum