contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

8 juillet 2013 

VIH en Suisse: augmentation des diagnostics mais pas des nouvelles infections

suissevih.jpgA la demande de l'Office Fédéral de la Santé Publique (cf. Bulletin 22 du 27 mai 2013), la Commission fédérale sur la santé sexuelle (CFSS) s'est penchée lors de sa séance du mois de juin dernier sur une première évaluation des chiffres épidémiologiques du VIH en 2012.

Les experts de la CFSS estiment que "Les chiffres disponibles montrent une augmentation de nouveaux diagnostics de VIH, mais pas de hausse de nouvelles infections VIH."

En effet, en dépit de l'augmentation de 15% des diagnostics de séropositivité en Suisse en 2012, en raison de la diminution observée parmi ceux-ci du nombre d'infections récentes (datant de moins de 6 mois), on ne peut pas parler de flambée du VIH en Suisse: "Sur la base des données disponibles, la CFSS conclut que les groupes à risque ont été testés plus fréquemment ou de manière plus ciblée en 2012, ce qu'elle salue. Les chiffres démontrent que deux objectifs de la stratégie de prévention sont en bonne voie, à savoir la réduction des nouvelles infections et l'accroissement des diagnostics en lien avec les infections VIH, qui n'avaient pas encore été détectées auparavant."

Cette analyse parue vendredi dernier corrobore les hypothèses exprimées par le Groupe sida Genève depuis la parution des données de l'OFSP à la fin du mois de mai dernier, notamment dans la Tribune de Genève ou sur les antennes de la RTS(Couleur3)

A lire: la Déclaration de la CFSS


Commentaires

juste récompense pour une juste politique.

L'article précédent ne concernait effectivement que les diagnostiques sans plus de détail et n'étaient pas exploitables.
Ici, il semblerait que l'on soit en présence de moins de nouvelles contaminations et conjointement plus de personnes rendues non contaminantes.
Les deux vont de pair, la Suisse a pris une avance considérable et les sérointerrogatifs n'ont pas peur d'aller au test, c'est certainement moins le cas en france où l'on a maintenu le discours traditionnel désinformant et jouant sur la peur.
Il serait moral que les résultats français soient moins bons, ....et ils le seront

Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: VIH en Suisse: augmentation des diagnostics mais pas des nouvelles infections.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1371.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum