contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

27 février 2014 

La Journée Zéro Discrimination sera célébrée le 1er mars 2014

Papillons colorés portant la mention de la campagne Zéro Discrimination

Le Directeur exécutif de l'ONUSIDA Michel Sidibé a lancé la Journée Zéro Discrimination le 27 février, avec une grande manifestation à Beijing (Chine) soutenue par la Fondation Ruban Rouge Chine, le Hanergy Holding Group, le Gouvernement chinois, la société civile, et des célébrités. Des manifestations similaires sont prévues avant le 1er mars 2014 dans plusieurs pays autour du monde. La Journée Zéro Discrimination est un appel adressé aux individus partout dans le monde pour promouvoir et célébrer les droits de chaque personne à vivre une vie pleine et dans la dignité - quelles que soient son apparence, et son origine ou indépendamment de qui elle aime. Le symbole pour la discrimination zéro est le papillon, largement reconnu comme un signe de métamorphose.

Lors de la manifestation de la Journée Zéro Discrimination à Beijing, Li Hejun, président et PDG du Hanergy Holding Group, Gu Yanfen, Secrétaire général de la Fondation Ruban Rouge Chine, et M. Sidibé ont présenté des remarques d'ouverture. James Chau, présentateur du journal à la Télévision centrale de Chine et Ambassadeur itinérant national de l'ONUSIDA, ont animé un débat sur la discrimination. La manifestation s'est terminée par la signature par plus de 30 dirigeants d'entreprises d'une promesse en vue d'éliminer la discrimination sur le lieu de travail.

« La riposte au sida elle-même a fourni au monde des enseignements considérables en matière de tolérance et de compassion, » a déclaré M. Sidibé. « Nous savons que le droit à la santé comme le droit à la dignité appartiennent à chaque individu. En travaillant ensemble, nous pouvons nous transformer nous-mêmes, transformer nos communautés et notre monde pour parvenir à zéro discrimination.

En collaboration avec la lauréate du prix Nobel de la paix et Ambassadrice mondiale de l'ONUSIDA pour la discrimination zéro, Daw Aung San Suu Kyi, l'ONUSIDA a lancé la campagne #zerodiscrimination en décembre 2013, à l'occasion de la Journée mondiale sida.

« Les gens qui font preuve de discrimination rétrécissent le monde d'autrui ainsi que leur propre monde, » a déclaré Daw Aung San Suu Kyi. « Je crois à un monde où chacun puisse éclore et s'épanouir. »

De nombreuses célébrités internationales ont rejoint l'appel pour une discrimination zéro, enregistré des messages vidéo et pris des photos portant le symbole du papillon. Les personnalités sont notamment l'Ambassadrice itinérante de l'ONUSIDA Annie Lennox, la star internationale du football David Luz, l'actrice et militante Michelle Yeoh et SAS la princesse Stéphanie de Monaco.

« Hanergy reconnaît le droit de tous les employés à vivre une vie dans la dignité, exempte de discrimination, » a déclaré M. Li. Avec le soutien de l'ONUSIDA, Hanergy s'est efforcé d'élargir la formation du personnel sur le sida et la discrimination pour tous les employés, et a intégré un contenu antidiscriminatoire dans les politiques de recrutement de la compagnie. »

Le secteur privé joue également un rôle important dans la commémoration de la Journée Zéro Discrimination en Afrique du Sud, où dans le cadre d'un partenariat de longue date avec l'ONUSIDA, la Standard Bank mène une campagne sur les réseaux sociaux autour de la journée. Les quelque 3,5 millions d'abonnés d'Airtel, le plus grand fournisseur de services de téléphonie mobile au Malawi, recevront un message promouvant la discrimination zéro le 1er mars. Au Myanmar, deux importantes équipes de football en collaboration avec la Ligue et Fédération nationale de football du Myanmar prendra l'engagement de soutenir la discrimination zéro au cours d'un match au stade national de football de Yangon. À Minsk (Bélarus), un dialogue interactif sur la promotion de la discrimination zéro dans la région aura lieu avec des jeunes ; parmi les participants figure le chanteur pop Teo. Une manifestation similaire organisée par des personnes vivant avec le VIH ainsi que des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres se déroulera dans un parc du centre de San Pedro Sula (Honduras).

De plus amples informations sont disponibles sur:
http://www.unaids.org/en/resources/campaigns/20131126zerodiscrimination/
https://www.facebook.com/zerodiscrimination
http://zerodiscrimination.tumblr.com/


Commentaires

Jean-Marc Gallant
28 février 2014 15h43

Depuis 20 ans, je travaille à l'éducation et à la prévention du VIH-sida auprès de clientèles diverses: jeunes, femmes en difficulté, toxicomanes, détenus, HARASAH, personnes issues des communautés autochtones,intervenants oeuvrant auprès de ces clientèles. Je travaille aussi à la sensibilisation face au vécu des PVVIH-sida.

Quand on examine les modes de transmission que privilégie le VIH, on se rend compte qu'il est facile de le prévenir. Bien sur, il faut avoir l'information et aussi les capacités psychologiques et émotionnelles de la gérer rationnellement. Hors, quand on pense à quel moment, dans quel état d'esprit, dans quel état émotif ou encore d'intoxication à quelque substence que ce soit: alcool, drogue, un simple parfum..., dans quel état de survie ou e survivance on peut se retrouver lors d'une situation à risque d'infection... Pas facile de demeurer rationnel et de toujours faire le bon choix.

Pour toute personne, au delà de la connaissance des informations, le défi face au VIH et aux ITSS, c'est d'apprendre à gérer ces information et ce, à des moments où l'on est généralement tout, sauf rationnel.

Comme bien d'autres, tout au long de ma vie, j'aurais pu à maintes occasions être infecté par le VIH. Je suis chanceux et je me sent privilégié de ne pas l'avoir été.

Aujourd'hui, grâce à mon travail, je côtois des PVVIH. Ce sont des personnes, pas des virus. Elles ont un passé, un présent et aussi un avenir. Ce sont des personnes comme moi, comme vous.

Dans le présent et dans l'avenir, dans nos coeurs et dans nos vies, quelle place leurs laissons-nous? Quelle place leurs ferons-nous? Le rejet, l'exclusion social, la violence et la discrimination envers les personnes perçues comme différentes de la majorité contribuent grandement à sa propagation.

Ce ne sont pas ces personnes et encore moins les personnes vivant avec le VIH qu'il faut excklure. Ce sont nos préjugés. Ensemble on peut vaincre le sida.

Jean-Marc Gallant
intervenant en prévention du VIH & des ITSS
Le Miens

Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: La Journée Zéro Discrimination sera célébrée le 1er mars 2014.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1501.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum