contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

29 avril 2014 

Agents de santé communautaires: acteurs de la lutte contre le VIH/sida en Afrique

bannièregsg.jpg
par Josephine Sanvee et Lay Tshiala

C'est à la fin des années 1970 (Déclaration d'Alma Ata) que la participation communautaire a été initiée, afin de réduire les inégalités d'accès aux soins de santé primaires. Ensuite, du fait de la récession économique, elle a connu un certain déclin. Un regain d'intérêt pour cette participation survient alors au début des années 1990 dans le contexte de l'épidémie du VIH: on se rend compte de la crise de ressources humaines et de l'incapacité à apporter des soins de qualité au plus grand nombre. Les débats qui en découlent insistent alors sur la nécessité d'une délégation des tâches, ce qui redynamise les agents de santé communautaire.

Depuis lors, de nombreux pays africains ont intégré dans les structures de santé un nombre important d'agents de santé communautaire, qu'on appelle aussi médiateurs de santé ou conseillers psychosociaux. Ils servent habituellement de relais entre les centres de soins et les familles infectées ou affectées par le VIH/Sida. Leurs fonctions sont multiples et varient selon les lieux: améliorer l'accès à la prévention, promouvoir le dépistage volontaire, favoriser l'adhésion au traitement, assurer l'éducation thérapeutique, répondre aux diverses difficultés liées au VIH, réduire les risques de discrimination sociale, faciliter l'orientation vers les différents partenaires, accompagner les personnes concernées dans leurs projets de vie et animer des groupes de parole.

De par cette implication de proximité, les médiateurs de santé, qui étaient au départ de simples volontaires sollicités par-ci par-là, sont devenus de vrais professionnels reconnus, fixes, rémunérés ayant suivi une formation de base, continue voire supérieure. Leurs apports ne sont pas négligeables, par exemple dans l'augmentation sensible des tests de dépistage volontaires dans de nombreuses régions d'Afrique de l'ouest.

Certains sont personnellement venus parler de leurs expériences à l'Afravih2014, démontrant qu'ils sont réellement devenus des acteurs incontournables de la riposte à l'épidémie.

Cependant, sur le terrain et dans de nombreuses régions d'Afrique, il reste encore beaucoup à faire en faveur des conseillers psychosociaux, notamment au niveau de l'harmonisation de la formation, de la supervision des activités ainsi que de la reconnaissance et la valorisation de leur statut.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Agents de santé communautaires: acteurs de la lutte contre le VIH/sida en Afrique.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1561.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum