contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

9 mai 2014 

La fédération genevoise des associations LGBT révoltée par la venue d'un prédicateur homophobe

Lou Engle the Call Nashville.jpgImportée des Etats-Unis, une journée de jeûne et de prières intitulée « The Call - L'Appel Genève » est annoncée pour le 31 mai 2014 à Genève. Ce rassemblement devait avoir initialement lieu au Bâtiment des Forces Motrices qui, depuis, a annulé la réservation. Il aura finalement lieu à UpTown Geneva. Le rassemblement sera suivi de trois jours d'enseignements et de conférences à l'Ecole de la Réforme et de la Restauration.

Ce mouvement « The Call » a été co-fondé aux Etats-Unis par Lou Engle, prédicateur américain notoirement homophobe et transphobe. Habitué des appels à la haine, ce dernier considère l'homosexualité comme une « tornade satanique qui va détruire l'Amérique » et n'hésite pas à comparer « l'avancée des droits des LGBT à la montée du nazisme au siècle dernier ». Il a en outre « encouragé les autorités ougandaises à renforcer la répression des homosexuels dans ce pays » 1, comme montré dans le documentaire God loves Uganda. Protégées par une loi condamnant à mort l'homosexualité, les autorités ougandaises mènent actuellement une véritable chasse aux personnes LGBT, qui sont persécutées, dénoncées publiquement, emprisonnées, torturées, voire tuées. Si la venue de Lou Engle est confirmée pour les trois jours d'enseignement et de conférences, sa présence n'est toutefois pas encore confirmée lors de la journée de jeûne et de prière.

A quelques jours de la Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, la Fédération genevoise des associations LGBT dénonce fermement ses propos homophobes et transphobes. Extrêmement dangereux, ceux-ci incitent, en Ouganda, comme en Suisse ou ailleurs, à la haine et à la violence envers les personnes LGBT et doivent être dénoncés. Ils démontrent l'urgence de se doter, au niveau Fédéral, d'une loi anti-discriminatoire protégeant les personnes et la population LGBT.

La Constitution genevoise, dont les effets s'exercent sur la totalité du territoire genevois, précise bien, dans son article 15 (Egalité) que « Nul ne doit subir de discrimination du fait notamment [...] de son orientation sexuelle. » La Fédération genevoise des associations LGBT exhorte ainsi UpTown Geneva et l'Ecole de la Réforme et de la Restauration à s'assurer que de tels appels à la haine et de tels propos ne soient pas proférés lors de la journée de jeûne et de prières ni lors des trois journées d'enseignement. Si l'UpTown devait continuer à recevoir des personnalités qui tiennent des propos justifiant, voire préconisant, l'appel au meurtre envers une catégorie de la population, nous demandons au Conseil d'Etat et aux exécutifs de toutes les communes genevoises de ne plus choisir ce lieu pour la tenue de leurs conférences ou d'autres événements.

La Fédération genevoise des associations LGBT demande au Conseil d'Etat, au Conseil administratif et aux exécutifs des communes genevoises à ne pas louer leurs bâtiments ou salles officielles à tout individu ou groupe proférant de tels propos.

Elle invite enfin le Conseil d'Etat et son Président, François Longchamp, ainsi que le Conseil Administratif et la Maire de Genève, Sandrine Salerno, à prendre position publiquement et à condamner, aux côtés de la Fédération, les appels à la haine de Lou Engle et tout autre discours qui stigmatise et met en danger les personnes LGBT.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: La fédération genevoise des associations LGBT révoltée par la venue d'un prédicateur homophobe .

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1569.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum