contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

24 juin 2014 

Le Groupe sida Genève a signé l'appel aux Nations Unies en faveur des personnes LGBT

bureau.jpgLe Groupe sida Genève a signé l'appel de l'association internationale de défense des droits des personnes LGBT ARC International, qui presse le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies (CDH) d'agir et de mettre un terme à la violence et aux discriminations envers les personnes LGBT de par le monde.


Cet appel sera lu aux Nations Unies dans le cadre de la 26ème session du CDH aujourd'hui, 24 juin 2014.
Les débats du Conseil des droits de l'homme peuvent être suivis en direct sur Twitter via le hashtag #HRC26

Le texte de l'appel (traduction en français non officielle):

Monsieur le Président,

Cela fait trois ans maintenant que le Conseil a adopté sa première résolution relative à l'orientation sexuelle, à l'identité de genre et aux droits de l'Homme. En dépit de cela, des personnes appartenant à nos communautés restent confrontées à la violence et à la discrimination en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité et expression de genre ou de leur statut intersexe.

Pour beaucoup d'entre elles, ces questions sont inextricablement liées à des enjeux plus larges tels que l'égalité des sexes, le droit de chacun-e à disposer de son corps et de sa vie, l'accès à la santé et aux droits sexuels et reproductifs, ainsi que la nature multiple et intersectionnelle des discriminations basées sur la classe, le statut économique, une activité telle que celle de travailleur-euse du sexe, la religion, l'appartenance ethnique, le statut sérologique et le handicap. Dans de trop nombreux pays nous sommes confrontés à de graves violations des droits de l'Homme - nous sommes criminalisés y compris par des lois héritées de l'ère coloniale, nous y risquons la peine de mort, nous y sommes assassinés. Les lesbiennes y sont victimes de viol et de mariage forcé. Les personnes intesexes sont ciblées par la pratique de l'eugénisme, de l'infanticide, de la stérilisation forcée et des mutilations génitales. Les personnes transgenres sont humiliées et battues, soumises à la pathologisation et à la stérilisation; leur identités sont souvent non reconnues par les Etats.

Nous sommes privés des soins de santé ou de traitement nécessaires; nous sommes régulièrement victimes de discrimination en matière de travail, de logement et d'éducation. Dans de nombreux pays, notre travail de défense des droits de l'Homme est combattu, empêché ou rendu illégal. Notre droit à la réunion pacifique nous est souvent dénié, tandis que l'on tente de nous faire taire.

Des évolutions positives ont lieu dans toutes les régions du monde. Nous nous félicitons par exemple de l'adoption récente par la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples d'une résolution historique sur la "Protection contre la violence et les autres violations des droits de l'Homme à l'encontre des personnes sur la base de leur orientation sexuelle ou leur identité de genre réelles ou supposées" et par l'adoption par l'Organisation des Etats américains ce mois-ci de sa résolution sur les "Droits de l'Homme, l'orientation sexuelle et l'identité et l'expression de genre".

Le Conseil des droits de l'Homme doit également y apporter sa contribution. Ces violations sont de nature systémique et exigent des réponses systémiques. Le Conseil a le devoir d'adopter une résolution afin de garantir une information régulière, un dialogue constructif et durable, une attention systématique à l'ampleur des violations des droits de l'Homme basées sur ces questions.

Comme l'a souligné le Secrétaire général des Nations Unies, Monsieur Ban Ki-Moon, lors du panel de discussion de mars 2012: "Le moment est arrivé".


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Le Groupe sida Genève a signé l'appel aux Nations Unies en faveur des personnes LGBT.

TrackBack URL pour cette note: http://sidablog.ch/cgi-bin/mt6/mt-tb.cgi/1596.



© 2008-2018 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum