contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

24 juillet 2014 

AIDS 2014: au-delà des discours officiels

bannièreAIDS2014GSG.jpg

par Heide Jimenez Dávila, présidente du Groupe sida Genève, en direct de Melbourne

Pour les uns, le discours de Bill Clinton, 42ème Président des États-Unis et fondateur de la Clinton Health Access Initiative (CHAI), fut le point fort de cette troisième journée de conférence.

Salle comble pour cette séance plénière et applaudissements retentissants: lorsqu'un leader mondial prête sa voix à notre cause, le poids de ses mots n'est pas à sous-estimer, qu'il appelle à mettre un terme à la transmission de mère à enfant ou à une utilisation plus efficace des fonds disponibles pour atteindre un nombre plus important de personnes. Certains vont même jusqu'à dire que sans le pouvoir fédérateur de cet homme d'état, le budget global consacré à la lutte contre le sida n'aurait pas augmenté de 5 milliards de dollars en 2003 à 18,3 milliards de dollars en 2013.

Pour d'autres, la venue de Bill Clinton ne fut qu'un événement parmi tant d'autres. Tout au long de la semaine, le Village Global à l'entrée du Melbourne Exhibition Center ne désemplit pas, et ses allées bourdonnent même pendant l'intervention de l'ancien président américain. C'est ici que les ONG des quatre coins du monde présentent leurs activités à travers des stands, des débats ouverts, voire des performances artistiques hautes en couleurs. Une multitude d'activités pour célébrer l'engagement des personnes sur le terrain et la vie positive.

A côté, la salle d'exposition de posters scientifiques réunit les chercheurs de toutes les générations qui saisissent l'opportunité de cette conférence pour échanger sur les dernières avancées de la science, les nouvelles méthodologies de recherche et les meilleures applications pratiques. Qu'il s'agisse de recherche biomédicale fondamentale, de recherche clinique ou de sciences sociales, AIDS2014 réunit les travaux innovants du monde entier sélectionnés par un comité international d'experts. Une belle marque de reconnaissance pour le Groupe sida Genève, dont le poster retenu par le comité scientifique et intitulé "Human rights and public health: a partial success in the fight against criminalisation of HIV exposure and transmission in Switzerland" ornait le mur à Melbourne cette semaine.

Leaders globaux, représentants des organisations multinationales, ministres de santé, chercheurs, médecins, travailleurs sociaux, activistes, personnes séropositives: pendant cette semaine se réunissent tous les profils engagés vers le but commun de mettre un terme à l'épidémie du sida. Or, la solidarité ne s'arrête pas aux confins du Convention Center. Sans doute plus que toute autre ville ayant hébergé une conférence mondiale sur le sida par le passé, Melbourne a réservé à AIDS2014 un accueil enthousiaste, avec un programme de 150 manifestations artistiques à travers la ville allant des expositions et des performances de théâtre jusqu'à l'appel de "peindre la ville en rouge". Cette rencontre aussi réelle que symbolique entre la ville hôte et les délégués de 162 pays a connu un moment fort en ce mercredi soir lorsque des centaines de personnes se sont réunies sur la Place de la Fédération pour une veille à la chandelle en souvenir des 35 millions de personnes mortes du sida et de nos collègues disparus tragiquement dans le vol MH17. Un moment de silence avant que les voix ne se lèvent à nouveau jeudi matin pour clamer haut et fort qu'un monde sans sida sera possible si nous ne baissons pas les bras.

Voir le poster du Groupe sida Genève: "Human rights and public health: a partial success in the fight against criminalisation of HIV exposure and transmission in Switzerland"


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: AIDS 2014: au-delà des discours officiels.

TrackBack URL pour cette note: http://sidablog.ch/cgi-bin/mt6/mt-tb.cgi/1621.



© 2008-2019 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum