contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

6 février 2015 

Traitement de l'hépatite C: le Portugal trouve un accord unique avec Gilead

Drapeau

Source: Público (traduction par Miguel Limpo, Groupe sida Genève)
Le Ministre de la Santé portugais estime être arrivé au meilleur accord d'Europe avec l'industrie pharmaceutique.

L'accord entre le Ministère de la Santé, l'Autorité Nationale des Médicaments et le laboratoire nord-américain Gilead Sciences pour établir un plan d'action pour traiter tous les malades d'Hépatite C au Portugal, prévoit que la firme pharmaceutique ne sera payée que si les personnes malades sont de fait guéries avec ces traitements innovants.
Cependant, pour éviter que l'Etat ne paie pas, pour des questions légales, la firme pharmaceutique fera en sorte de mettra à disposition un traitement additionnel en cas d'échec du premier.

Dans un communiqué fait par le Ministère de la Santé, il a été avancé que l'accord avec le laboratoire sera en vigueur seulement pour deux ans, vu que de nouveaux traitements innovants pourraient arriver sur le marché durant cette période. La capacité annuelle de traitement sera d'environ 5000 malades. Dans les hôpitaux portugais, on dénombre plus de 13'000 personnes concernées, explique Paulo Macedo, et pour qui il reste probable que certains de ces cas soient traités ultérieurement. Par ailleurs, certains malades n'ont pas besoin d'être traités, car ils sont guéris spontanément.

L'accord touche deux médicaments de Gilead: le polémique Sofosbuvir, introduit en Europe il y a un an, et qui a déchaîné les débats dus à son prix initial de 48'000 euros; et un médicament approuvé en décembre dernier contenant du Sofosbuvir et du Ledispavir. Ce dernier est seulement efficace contre les génotypes 1, 3 et 4, tandis que le Sofosbuvir original, qui doit être prescrit avec d'autres médicaments, répond à tous les génotypes de la maladie. L'avantage de la solution combinée se trouve dans les taux d'efficacité qui approchent les 100%.

Le président d'Infarmed, Eurico Castro Alves, et le Ministre de la Santé n'ont pas avancé le montant payé pour les traitements. Paulo Macedo a ajouté que l'Etat portugais paierait pour chaque malade, indépendamment du coût lié à la durée du traitement (8, 12 ou 24 semaines). Le Ministre a confirmé que la dépense du Ministère sera supérieure à celle inscrite au budget, vu les milliers de personnes qui seront traitées. Ceci obligera le Ministère à demander un financement additionnel auprès du Ministère des Finances qui sera mis sur la ligne budgétaire de l'Administration centrale du système de santé, mais la plupart des fonds seront supportés par les hôpitaux eux-mêmes.

Le Ministre estime, que selon les responsables de Gilead, le Portugal est arrivé au meilleur accord en Europe.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Traitement de l'hépatite C: le Portugal trouve un accord unique avec Gilead.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1713.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum