contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

16 mars 2015 

Il révèle sa séropositivité avant une étape du Tour de France

Source: Seronet

Jean-Paul est séroposititif depuis 30 ans, en silence. Il a décidé de révéler sa séropositivité cet été dans le cadre d'une étape du Tour de France qu'il effectuera en amateur le 19 juillet 2015. 142 kilomètres à vélo à travers le massif alpin et jusqu'à 2 065 mètres d'altitude. Interview.

Comment décrirais-tu ton projet ?
Jean-Paul : Je vais faire l'étape du Tour de France Saint-Jean-de-Maurienne - La Toussuire le 19 juillet 2015. C'est le parcours d'une étape de montagne du "vrai" Tour de France cycliste ouverte à tous... mais bien entraînés quand même !

Plus globalement, c'est une étape (c'est le cas le dire) dans le travail de remise en forme que j'ai entrepris depuis septembre 2013. Il fait suite à trois années difficiles que j'ai passées principalement dans un lit. Cette date n'est pas tout à fait choisie au hasard car elle marquera les 30 ans de ma séropositivité, diagnostiquée en septembre 1985.

Comment est née cette idée et quel est ton objectif en participant à cette course ?

L'idée est venue au fur et à mesure. En septembre 2013, je me suis remis au sport sans aucune arrière-pensée, juste pour me remuscler un peu et perdre du poids suite à l'arrêt du tabac.

En complément de la salle de sport, je pratiquais aussi le vélo et après un moment, la forme revenant, je me suis dit que pour encore plus de motivation, il serait bon de me fixer des objectifs réalistes, mais plus élevés et symboliques. Cette épreuve dans une compétition aussi médiatisée m'a tout de suite attiré. Je me suis préparé en conséquence en me testant en haute montagne dès l'été 2014 dans les Pyrénées. Les tests s'avérant concluants, j'ai décidé de m'inscrire. Surtout que j'avais encore une marge de progression. Je me sens de mieux en mieux physiquement, avec les conséquences psychologiques positives qui vont avec.

L'objectif est aussi de donner un message d'espoir et de vie, car en 30 ans de séropositivité, comme tout le monde, j'ai traversé des hauts et des bas. Je ne pensais même plus cette résurrection possible même si je l'espérais. Et là, à travers cette épreuve sportive, je veux témoigner qu'on peut passer 30 ans et plus avec une qualité de vie satisfaisante. Il est vrai que j'ai eu la chance d'être en bonne santé jusqu'à l'époque où sont apparus les premiers traitements efficaces. C'est grâce à eux et à la médecine que je peux faire ça aujourd'hui. Je le fais aussi pour tous ceux qui ne sont plus là et pour qu'on ne les oublie pas. Et encore, pour encourager au dépistage précoce, car sans lui, pas de traitement ou alors trop tardif.

Lire la suite sur seronet...


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Il révèle sa séropositivité avant une étape du Tour de France.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1732.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum