contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

7 juillet 2015 

Canicule et VIH: attention aux effets de certains medicaments

canicule medicaments.jpgL'agence nationale française de sécurité du médicament (ANSM) a dressé une liste de médicaments pouvant interagir avec la chaleur comme celle que nous vivons actuellement.

Les chaleurs excessives nécessitent de la part de l'organisme un effort d'adaptation qui peut se révéler éprouvant pour les personnes les plus fragiles. La prise de certains médicaments peut perturber ce mécanisme d'adaptation. Cette liste, sur deux pages, porte donc sur les "médicaments susceptibles d'altérer l'adaptation de l'organisme à la chaleur".

Parmi les médicaments du VIH, du VHC et du VHB, trois peuvent parfois (rarement) altérer la fonction rénale :
- le ténofovir (employé dans le traitement du VIH et du VHB, utilisé en PrEP ; nom commercial : Viread, Atripla, Truvada) ;
- l'indinavir (employé dans le traitement du VIH, nom commercial : Crixivan) ;
- l'atazanavir (employé dans le traitement du VIH, nom commercial : Reyataz).

Ces médicaments sont susceptibles de modifier l'adaptation de l'organisme à la chaleur. C'est aussi le cas d'antidépresseurs (sérotoninergiques) ou d'anti-cholestérols/triglycérides (statines, fibrates), des médicaments fréquemment utilisés par les personnes vivant avec le VIH.

D'autres médicaments courants (anti-inflammatoires ou antibiotiques) peuvent aussi avoir des effets conjugués. En cas de prise de médicaments, notamment de ceux-ci, il est important de bien s'hydrater (eau) et de se protéger de la chaleur. Autrement dit, il faut boire beaucoup pour éviter la toxicité sur le rein.

Dernier conseil, la plupart des médicaments supportent bien la chaleur, mais mieux vaut éviter de les laisser dans des endroits surchauffés comme la plage arrière d'une voiture.

Source: seronet


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Canicule et VIH: attention aux effets de certains medicaments.

TrackBack URL pour cette note: http://sidablog.ch/cgi-bin/mt6/mt-tb.cgi/1816.



© 2008-2019 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum