contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

23 juillet 2015 

L'épidémie de VIH/sida en croissance constante au Canada

Source: Le journal de Montréal

Le journal de Montréal.pngL'épidémie de VIH/sida est en croissance constante au Canada et une forte proportion des malades ne savent pas qu'ils sont porteurs du virus, d'après de nouvelles données.

À l'heure actuelle, 75'000 Canadiens seraient porteurs du virus. Parmi eux, 25% ne le sauraient pas, puisqu'ils n'ont jamais fait de test de dépistage ou sont en attente du résultat, révèle ViiV Soins de santé Canada, une société vouée à la recherche sur le virus et fondée par trois entreprises pharmaceutiques, sur la base de recoupements statistiques entre provinces.

image 2.jpg
























«Les gens qui ne savent pas qu'ils sont séropositifs peuvent transmettre le virus», souligne Sébastien Le Roux, directeur général de ViiV Soins de santé Canada.

Cette transmission rampante du VIH, combinée au vieillissement des malades, qui ont aujourd'hui une espérance de vie prolongée grâce aux médicaments antirétroviraux, se traduit par une croissance du nombre de personnes infectées.

Autochtones plus touchés

«Il n'y a pas une flambée de l'épidémie, mais il y a une croissance constante du nombre de cas», indique M. Le Roux. Chaque année, on compte ainsi environ 2% de Canadiens infectés en plus.

Ces chiffres cachent cependant de profondes inégalités d'une région du pays à l'autre. Le taux d'infection au VIH est, par exemple, 11 fois plus élevé que la moyenne nationale chez les autochtones du nord de la Saskatchewan. Ainsi, 3,5% de la population de la Première Nation Ahtahkakoop est infectée, soit un taux comparable à celui observé dans certains pays africains comme le Nigeria.

L'utilisation de drogues injectables serait la principale catégorie d'exposition au VIH chez les autochtones, d'après le Réseau canadien autochtone du sida.

Méconnaissance du virus

Globalement, Santé Canada estime qu'il y a 64 nouvelles infections pour 100'000 habitants dans les réserves autochtones, contre 5,9 cas pour 100'000 dans le reste du pays.

Pourtant, la majorité des Canadiens (60%) ne se considèrent pas comme étant à risque de contracter le VIH, d'après un sondage commandé par ViiV.

Bien que 80% des Canadiens disent savoir comment se transmet le virus, 28% affirment qu'on peut l'attraper par un baiser sur la bouche et 18% en buvant dans le même verre qu'une personne séropositive.

Cette méconnaissance du virus n'est cependant pas propre au Canada. En Belgique, 6 étudiants sur 10 pensent en effet que les moustiques sont des vecteurs du virus, d'après une étude de l'Université de Gand.

L'usage du préservatif ne serait cependant pas en recul, d'après Statistique Canada. En 2009-2010, 68% des jeunes sexuellement actifs de 15 à 24 ans ont déclaré s'être servis d'un préservatif lors de leur dernière relation sexuelle, contre 62% en 2003.

Le sondage commandé par ViiV a été mené en ligne auprès de 1'507 Canadiens entre le 6 et le 9 juillet 2015.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: L'épidémie de VIH/sida en croissance constante au Canada.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1828.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum