contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

30 septembre 2015 

Zurich se souvient de son histoire LGBT

Source: 360°

barfuesser-plaques.jpg
Trois plaques commémoratives ont été dévoilées hier dans le quartier du Niederdorf, un des premiers «villages» gay d'Europe.

Faire apparaître au grand jour un passé méconnu, mais dont la métropole alémanique peut être fière: c'est le but des trois plaques commémoratives dévoilés hier dans le centre de Zurich. Elles ont été apposées sur l'immeuble qui abrite le Barfüsser, un des plus anciens établissements gay du monde encore en activité.

«En tant que maire et en tant que femme vivant son homosexualité, je me réjouis que Zurich soit devenue incomparablement plus ouverte et tolérante», a déclaré à cette occasion Corine Mauch, elle-même ouvertement lesbienne, devant un public de militants et de badauds.

PIONNIERS

Les plaques retracent brièvement l'histoire des mouvements homosexuels pionniers, comme le Cercle (qui a récemment fait l'objet d'un film qui a fait le tour du monde), mais aussi le groupe Amicitia, son pendant féminin fondé en 1931 par Laura Thoma.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Zurich se souvient de son histoire LGBT.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1852.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum