contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

15 octobre 2015 

"Un visage et une voix" derrière le VIH

Source: BBC.com

151013172226_phindile_fr_512x288_.jpg
Femmes d'Afrique est une nouvelle série de la BBC qui vise à mettre en valeur des femmes du continent qui méritent de sortir de l'ombre. La première série, héroïnes anonymes, présente huit femmes qui agissent pour leur communauté, et au-delà.

La première vedette de la série s'appelle Phindile Sithole-Spong, une militante, séropositive qui lutte pour les droits de personnes vivant avec le VIH en Afrique du Sud. Son combat vise à réduire la stigmatisation envers les séropositifs et sur divers aspects liées à la santé sexuelle, particulièrement chez les jeunes.
Lorsque Phindile Sithole-Spong avait 19 ans, elle a découvert qu'elle était séropositive et qu'elle l'était depuis sa naissance.Depuis, la militante sud-africaine lutte contre la stigmatisation et les idées reçues sur le VIH / SIDA.

En 2013, elle a lancé « Rebranding VIH » pour changer le visage du VIH, en particulier parmi les jeunes en Afrique du Sud où environ 11,2 % de la population est séropositive. Aujourd'hui, elle est consultante pour l'Union africaine (UA) et l'ONUSIDA; elle s'occupe de jeunes séropositifs; et parle publiquement et franchement de ce que cela signifie de vivre avec le SIDA, en allant des difficultés au niveau relationnel jusqu'aux moyens de mener une vie saine.

"L'un des plus gros problèmes avec le VIH c'est que les mentalités n'ont pas évolué, les gens pensent toujours que les séropositifs sont automatiquement voués à mourir."

Femmes d'Afrique est financé par la Fondation Bill et Melinda Gates.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: "Un visage et une voix" derrière le VIH.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1870.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum