contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

7 octobre 2015 

VIH: prévalence importante dans les grandes villes du monde

Source: Seronet

onusida_17.jpg
Un nouveau rapport d'Onu-Habitat et de l'Onusida ("Ending the urban AIDS epidemic"/"Mettre fin à l'épidémie urbaine de sida", 18 septembre) appelle les villes à en faire davantage pour agir contre les épidémies de VIH dans les zones urbaines. Le rapport souligne que les villes et les zones urbaines sont particulièrement affectées par le VIH, les 200 villes les plus touchées par l'épidémie représentant, selon les estimations, plus d'un quart de l'ensemble des personnes vivant avec le VIH autour du monde. Ce rapport révèle que dans de nombreux pays, des villes à forte croissance abritent plus de la moitié de l'ensemble des personnes vivant avec le VIH, et que beaucoup d'entre elles sont confrontées à des défis s'agissant d'assurer l'accès aux services de lutte contre le VIH. "Bien que les villes disposent souvent de ressources, de systèmes de santé viables et des capacités nécessaires pour l'innovation et la prestation de services, elles peinent parfois à concevoir et à mettre en œuvre des ripostes au sida qui soient ciblées, efficaces et fondées sur les droits, laissant souvent de côté les populations les plus vulnérables et les plus marginalisées", a expliqué Joan Clos, directeur exécutif d'Onu-Habitat.

Le rapport souligne que les "dirigeants municipaux ont une occasion unique de s'emparer du dynamisme, du pouvoir d'innovation et de transformation de la riposte au sida non seulement pour élargir les services de lutte contre le VIH dans les villes, mais également pour s'attaquer à d'autres enjeux urbains, notamment l'exclusion sociale, les inégalités et la pauvreté extrême".

Dans près de la moitié (94) des 200 villes les plus affectées, le VIH se transmet principalement par le biais de rapports hétéros non protégés. Dans les 106 villes restantes, le commerce du sexe, les rapports sexuels non protégés entre hommes et la consommation de drogues injectables sont les principaux moteurs des épidémies. Dans la région Asie-Pacifique, on estime qu'environ 25 % de l'ensemble des personnes vivant avec le VIH résident dans 31 villes importantes, alors qu'en Europe occidentale et centrale, quelque 60 % de l'ensemble des personnes vivant avec le VIH résident dans une vingtaine de villes. Par ailleurs, les données montrent que la prévalence du VIH parmi les personnes de 15 à 49 ans vivant dans des zones urbaines est plus élevée que parmi les personnes vivant dans des zones rurales dans la plupart des pays. Même dans les pays qui sont encore à prédominance rurale, les villes abritent souvent des nombres disproportionnés de personnes vivant avec le VIH, notent l'Onusida et l'ONU-Habitat. Par exemple, les zones urbaines ne représentent que 18 % de la population de l'Ethiopie mais près de 60 % des personnes vivant avec le VIH au niveau national.

Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: VIH: prévalence importante dans les grandes villes du monde.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1858.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum