contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

3 novembre 2015 

24ème congrès international sur la réduction des risques à Kuala Lumpur appelle à un leadership politique pour réformer la politique en matière de drogues

SourceAIDSMAP

leadership_policy_article_1000px.jpg

Les plus grands défis à la mise en place de la réduction des risques sont la politique en matière de drogues et les lois relatives aux drogues, a appris la conférence. Dans ce contexte, la séance spéciale de l'assemblée générale des Nations Unies l'année prochaine (UNGASS) est l'occasion rêvée de changer les politiques mondiales sur la consommation de drogues.

Les activistes espèrent que la réduction des risques pourrait jouer un plus grand rôle dans les approches nationales et internationales sur l'usage des drogues, de façon à ce que l'accent soit mis sur la santé et le bien-être des toxicomanes plutôt que sur les punitions et la prohibition.

La fuite d'un document du Bureau des Nations Unies contre la drogues et le crime (ONUDC)  qui soutenait la dépénalisation de la possession de drogues, a suscité beaucoup d'enthousiasme. Préparé par le bureau VIH/SIDA de l'organisme, le document souligne les effets négatifs sur la santé de la criminalisation et explique que la dépénalisation est conforme aux conventions internationales du contrôle des drogues.

Mais apparemment, sous la pression des Etats-Unis, l'ONUDC a retiré le document et a nié qu'il s'agissait d'une position politique officielle. En réponse, les délégués ont exhorté l'ONUDC à le publier et à faire preuve de leadership à ce sujet.

La conférence a également célébré la défaite électorale de Stephen Harper au Canada, un conservateur qui opposait la réduction des risques et a conduit une lutte acrimonieuse contre les salles d'injection supervisée. Justin Trudeau, le nouveau premier ministre s'est exprimé en faveur des centres d'injection supervisée. 

Lire la suite anglais sur aidsmap


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: 24ème congrès international sur la réduction des risques à Kuala Lumpur appelle à un leadership politique pour réformer la politique en matière de drogues.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1893.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum