contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

17 décembre 2015 

VIH/sida : aspirer à une vie normale grâce à la recherche

Source: Radio-Canada

Miniature de l'image pour Sans titre.jpg
Les chercheurs travaillent toujours d'arrache-pied afin de trouver un remède contre le VIH. S'ils ne peuvent pas encore crier victoire en cette journée mondiale du sida, les scientifiques mettent de l'avant d'importantes percées qui donnent espoir aux personnes infectées.

Le professeur et chercheur en rétrovirologie à l'Université du Québec à Trois-Rivières, Lionel Berthoux, croit qu'il est possible de venir à bout du VIH, mais il reste un obstacle majeur pour les chercheurs : le fait que le VIH puisse entrer en état de dormance et ainsi, ne pas être atteignable par la médication.

« Présentement, il y a beaucoup de recherche qui sont faites pour essayer de forcer le virus à sortir [de la dormance] de façon à l'exposer aux médicaments qu'on a déjà et qui sont efficaces. »
-- Lionel Berthoux, professeur et chercheur en rétrovirologie à l'UQTR

Pour le moment, les plus importantes percées touchent la prévention, plus particulièrement par le biais d'un médicament appelé le Truvada. « Lorsque les traitements sont suivis correctement, ça permet de diminuer de plus de 90 % les chances de contracter le VIH », soutient Lionel Berthoux.

Un espoir incontestable

Il y a 24 ans, la vie de Lise Grondin a basculé alors qu'elle a contracté le VIH. « J'étais une mère, une bonne madame comme la plupart du monde », dit-elle avant d'ajouter : « On pense jamais que ça va arriver à nous autres ».

Même si Lise Grondin ne souffre pas physiquement, elle donnerait n'importe quoi pour guérir complètement parce que sa vie n'est plus la même. 

« Que la médication soit bonne ou pas bonne, [ma vie] a basculé. Avec qui veux-tu que je sorte? »
-- Lise Grondin

En attendant de voir l'évolution de la recherche, Lise Grondin est sereine et invite les gens à se protéger lors des rapports sexuels. « Protège toi, l'amour ça commence par soi. [...] Ça vaut toujours la peine de s'aimer », dit-elle.  

Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: VIH/sida : aspirer à une vie normale grâce à la recherche.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1939.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum