contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

23 mars 2016 

Sida : les jeunes mal informés et mal protégés

Source: Top santé

Sida-les-jeunes-mal-informes-et-mal-proteges_exact441x300.jpg
15% des jeunes pensent qu'il est facile de guérir du Sida, et la majorité d'entre eux ne se fait pas dépister, selon les résultats d'un sondage de la SMEREP (mutuelle étudiante) réalisé par Opinion Way.

A l'occasion du Sidaction qui se déroulera du 1er au 3 avril, la mutuelle étudiante SMEREP a mené un sondage pour comprendre et analyser le comportement des jeunes face au Sida . Les résultats aujourd'hui dévoilés révèlent que les étudiants et les lycéens ont une idée fausse du Sida. 15% pensent qu'il est facile de s'en guérir, et la moitié d'entre eux ne se protège pas.

Un dépistage trop peu fréquent

Les étudiants sont concernés par le changement de partenaires. Pourtant la majorité d'entre eux (3 sur 4) ne se fait pas dépister. La raison déclarée par les étudiants et les lycéens est qu'«ils considèrent ne pas avoir pris un risque suffisant en changeant de partenaire. L'étude révèle également que, étudiants et lycéens, sont près de 15% à penser qu'à l'heure actuelle, il est facile de guérir du Sida grâce aux traitements ».

Des préservatifs souvent oubliés

Ce sondage nous apprend aussi que sortir un préservatif pendant un rapport intime n'est pas devenu l'habitude de la majorité des étudiants. En effet, presque la moitié d'entre eux (43%) ne font pas systématiquement l'amour avec un contraceptif. Et 14% d'entre eux n'en utilisent jamais. Comme 10% des lycéens. « La raison de cet « oubli » varie en fonction de l'échantillon explique le communiqué de la mutuelle. «De manière globale, les étudiants français se justifient en expliquant qu'ils n'avaient pas de préservatif sur eux (12%), alors que pour les franciliens, le motif évoqué pour 20% d'entre eux, est qu'ils pensent que leur partenaire n'avait pas d'IST/SIDA au moment du rapport ».

«L'enquête que publie la SMEREP montre les comportements à risque en matière de sexualité des jeunes. La désinformation concernant le Sida et sa guérison, ainsi que l'insouciance de leur comportement sont alarmantes. La SMEREP tient donc à alerter sur ces pratiques dangereuses et inciter les lycéens et étudiants à être beaucoup plus vigilants sur ce sujet. Des brochures de prévention sont disponibles soit sur www.smerep.fr soit directement au sein de l'accueil SMEREP.», déclare Pierre Faivre, Administrateur, Chargé de prévention à la SMEREP.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Sida : les jeunes mal informés et mal protégés.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/1987.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum