contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

5 avril 2016 

Autotest VIH : un premier dépistage pour la moitié des acheteurs


uploded_uploded_autotestvih-1442245004-1459529010.jpg
En France, environ 30 000 personnes seraient porteuses du virus du sida sans le savoir. Les autotests de dépistage du VIH représentent un espoir pour toucher ces personnes qui n'osent pas toujours se rendre dans un centre spécialisé. Un sondage réalisé par une pharmacie en ligne (1) révèle que 42 % des acheteurs de ces produits n'avaient jamais été testés auparavant. Plus intéressant, plus de la moitié d'entre eux (54 %) ne seraient pas allés dans un centre.

Car c'est bien l'atout principal de ces test : ils sont discrets. D'après ce sondage, 96 % des ventes se sont faites en ligne. On peut recevoir le kit chez soi, et effectuer le test à l'aide d'une simple goutte de sang prélevée sur le bout d'un doigt. Le fabriquant assure une fiabilité de 99,8 %, après une attente de 15 à 30 minutes.

Un succès en baisse
Dès sa sortie le 15 septembre dernier, le succès avait été important. Au 31 octobre, soit à peine un mois et demi après la mise sur le marché, 70 000 autotests avaient déjà été commandés par 9 000 pharmacies, d'après leur fabricant exclusif en France, AAZ.

Contacté par Pourquoidocteur, le répartiteur de produits pharmaceutiques Alliance Healthcare France - qui sert près de la moitié des officines françaises - annonce une tendance clairement à la baisse. Ils auraient vendu environ 600 tests en décembre, et moins de 300 en mars. Entre la retombée probable de l'effet d'annonce et la gestion des stocks des pharmaciens, difficile d'expliquer ce net recul.

Suite à un comportement à risque
Dans 60 % des cas, les acheteurs ont effectué la commande à la suite d'un comportement à risque. Plus d'un quart désiraient arrêter le préservatif et une personne sur dix souhaitait simplement effectuer le test par curiosité ! Les commandes étaient parfois doublées, notamment chez les hommes, soit pour effectuer un deuxième test (62 %), soit pour tester le partenaire.

Les hommes représentent deux tiers des acheteurs, et ont en moyenne 37 ans. Les femmes sont un peu plus jeunes (33 ans). En ce qui concerne leur sexualité, 73 % se déclarent hétérosexuels, 18 % homosexuels, et 9 % bisexuels.

(1) Etude menée par la pharmacie en ligne IllicoPharma.com via un questionnaire anonyme envoyé aux personnes ayant acheté un ou plusieurs Autotests VIH entre le 15 Septembre 2015 et le 23 Mars 2016, soit un total de 909 ventes pour 1146 autotests.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Autotest VIH : un premier dépistage pour la moitié des acheteurs.

TrackBack URL pour cette note: http://sidablog.ch/cgi-bin/mt6/mt-tb.cgi/1997.



© 2008-2018 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum