contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

3 octobre 2016 

La Suède, premier pays à atteindre les 90-90-90

Source: Seronet

drapeau-suede_s.jpg
Trois chiffres qui signifient beaucoup. L'objectif 90-90-90 était une gageure dans la perspective de fin de l'épidémie du VIH. Aujourd'hui, c'est une réalité en Suède, le premier pays à avoir réussi, à la fin de 2015, à ce que 90 % des personnes séropositives soient dépistées, que 99,8 % d'entre-elles prennent un traitement et que 95 % des personnes sous ARV aient en charge virale indétectable, signifiant qu'elles ne transmettent plus le VIH. C'est ce qu'a annoncé le 15 septembre dernier le journal "HIV Medecine". Cet objectif fixé par l'Onusida est une quête dans laquelle beaucoup de pays se sont lancés. Car si une telle proportion de personnes vivant avec le VIH le savent, se traitent et que ce traitement est efficace, les nouvelles infections chutent drastiquement. 

En complément d'autres stratégies comme la PrEP, le 90-90-90 doit conduire à la fin de l'épidémie dans une perspective proche, en 2030. Sans entacher la valeur de ce succès suédois, les auteurs de l'article notent que celui-ci a pu se faire dans un contexte pour le moins très facilitant : "Un nombre de personnes séropositives assez bas (6 500 pour 9,5 millions d'habitants), un système de santé solidaire et gratuit, avec un accès immédiat aux traitements anti-VIH pour toutes les personnes qui sont dépistées. Aussi, la législation sur la déclaration des cas de séropositivité par les médecins et les laboratoires permet un suivi très proactif, avec des encouragements à des tests et examens réguliers.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: La Suède, premier pays à atteindre les 90-90-90.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2149.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum