contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

5 décembre 2016 

VIH: le virus pourrait frapper de plus en plus les ados

Source: BFM TV

e5183105a56f26f839e09d83fd319.jpeg
D'après un rapport de l'Unicef, 400.000 adolescents pourraient être porteurs du VIH d'ici à 2030. L'organisation déplore une baisse des financements et de la mobilisation, notamment en matière de prévention. 

Si rien n'est fait, 400.000 nouveaux adolescents seront contaminés par le VIH d'ici à 2030. Un rapport de l'Unicef, rendu publique en cette Journée mondiale de lutte contre le sida, prévient que "le combat est loin d'être terminé", en matière de lutte contre la maladie. En 2015, l'organisation a compté 250.000 nouvelles contaminations chez les ados du monde entier.

2 millions de jeunes vivent avec le VIH

La même année 41.000 adolescents âgés de 10 à 19 ans sont morts du Sida et l'organisation estimait à 2 millions le nombre de jeunes vivant avec le VIH. "Toutes les deux minutes, un nouvel adolescent, le plus souvent une jeune fille, est infecté par le VIH", précise Anthony Lake, directeur général de l'UNICEF dans un communiqué. 

Pour renforcer la lutte contre le sida chez les jeunes, l'organisation appelle à "investir dans l'innovation", à "mettre fin à la discrimination fondée sur le sexe", et à déployer "des efforts de prévention sur plusieurs fronts notamment en matière de prophylaxie (prévention, ndlr) avant exposition, de transferts d'espèces et d'éducation sexuelle complète". 

En mars dernier, Sidaction relevait que "le sentiment d'information global sur le VIH se détériore depuis 2014". D'après un sondage, 22% des 15-25 ans pensent qu'il existe des médicaments pour guérir du virus et plus de la moitié des jeunes ignorent où ils peuvent se faire dépister.

Des financements internationaux en baisse

D'après l'Unicef, le "financement de la lutte contre sida est en baisse depuis 2014". En 2015, le financement international aux "services internes aux pays" reculait en effet pour la deuxième année consécutive, notait l'Onusida. A l'époque, il atteignait "8,2 milliards de dollars, soit une baisse de 7% par rapport aux 8,7 milliards de dollars de 2014". 

Mardi, un rapport de l'agence de santé publique française mettait en garde contre l'explosion des infections sexuelles en France. En 2015, 6.000 nouveaux cas de séropositivité ont été découverts, 54% concernaient des hétérosexuels. Ces nouveaux cas se font en dépit de l'arrivée des autotests de dépistage et du Truvada, un traitement préventif contre le sida. 


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: VIH: le virus pourrait frapper de plus en plus les ados.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2203.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum