contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

28 février 2017 

La légalisation du mariage entre personnes du même sexe réduirait le taux de suicide chez les jeunes

Source: Vice.com

Miniature de l'image pour 1488233808271-Rainbow_flag_breeze.jpeg
Le taux de tentatives de suicide est cinq fois plus élevé chez les jeunes faisant partie de minorités sexuelles (29 %) que chez les jeunes hétérosexuels (6 %)

La revue JAMA Pediatrics a publié la semaine dernière une étude menée auprès de jeunes issus de minorités sexuelles membres de la communauté LGBQ (l'étude ne portait cependant pas sur les personnes trans). En regardant les données du Youth Risk Behavior Surveillance System (YRBSS), un sondage bisannuel sur les risques auxquels sont confrontés les jeunes de 15 à 24 ans, les chercheurs ont découvert que le taux de tentatives de suicide était cinq fois plus élevé chez les jeunes faisant partie de minorités sexuelles (29 %) que chez les jeunes hétérosexuels (6 %).

La libéralisation du mariage pourrait en partie résoudre le problème. En triant les résultats en fonction de la légalité du mariage entre personnes du même sexe, les chercheurs se sont vite rendu compte d'une importante disparité entre les États. Dans ceux où le mariage homosexuel était légal, le taux de tentative de suicide chez les jeunes de la communauté LGBQ était plus bas, après avoir diminué graduellement chaque année après l'entrée en vigueur de la légalisation.

Des 230 000 étudiants interrogés au YRBSS entre 1999 et 2015 qui se disaient de minorités sexuelles, 28 % ont rapporté avoir fait une ou plusieurs tentatives de suicide avant la légalisation du mariage homosexuel dans leur État.

Pour ce qui est des personnes trans, on sait qu'annuellement 11 % d'entre elles tentent de se suicider au Canada, comparativement au taux moyen canadien de 0,6 %.

Les auteurs de la recherche croient que les résultats de leur étude devraient encourager les gouvernements à se pencher sur la légalisation du mariage homosexuel et ses effets bénéfiques sur la santé mentale de la jeunesse LGBTQ+.

Bien que ce qui pousse les jeunes de minorités sexuelles vers le suicide plus que les jeunes hétéros ne soit pas tout à fait clair, les chercheurs ont noté que cela pourrait être accéléré par les préjugés associés à la sexualité non hétéronormative. Ces préjugés peuvent accentuer la détresse psychologique, l'anxiété et la dépression.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: La légalisation du mariage entre personnes du même sexe réduirait le taux de suicide chez les jeunes.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2244.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum