contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

27 juin 2017 

Au Luxembourg, 20% des porteurs du VIH l'ignorent

Source: L'Essentiel

Miniature de l'image pour topelement_LUX.jpg
LUXEMBOURG - Jusqu'à vendredi, des tests gratuits et anonymes ont lieu aux quatre coins du pays dans le cadre de la semaine nationale de dépistage du VIH.

Les infections au VIH sont toujours en légère baisse

Au niveau mondial, le nombre d'infections au VIH a baissé de 35% entre 2000 et 2015. Le nombre de décès liés au virus du sida a également baissé. Il a connu une diminution de 42% sur la même période. Malgré tout, le VIH continue d'être un problème de santé publique. Au Luxembourg, en 2016, le nombre de nouvelles infections a d'ailleurs légèrement augmenté par rapport aux années précédentes. 98 nouveaux cas ont été enregistrés, contre 94 en 2015 et 97 en 2014.

Tests gratuits 

Jusqu'à vendredi, des tests de dépistage gratuits et anonymes, par analyse sanguine, sont organisés. Ils ont lieu dans les différentes antennes des laboratoires Forges du Sud, KetterThill et des Laboratoires Réunis, ainsi que, comme durant toute l'année, au Centre hospitalier Emile Mayrisch, à Esch-sur-Alzette, au Centre hospitalier de Luxembourg, au Centre hospitalier du Nord à Ettelbruck, et au Laboratoire national de santé. Il sera également possible de faire des tests à la HIV Berodung de la Croix-Rouge, à Luxembourg.

Parmi les nouvelles personnes infectées, 73 sont des hommes et 25 des femmes, précise le ministère de la Santé dans un communiqué publié ce lundi à l'occasion de la semaine nationale de dépistage du VIH (voir encadré). Le mode de contamination principal reste les rapports hétérosexuels, avec 39 nouvelles infections en 2016, suivis des rapports homo et bisexuels (32).

1 000 personnes vivent avec le VIH

La transmission du virus via l'injection de drogues par voies intraveineuses a quant à elle été responsable de 21 nouvelles infections. Un nombre en forte augmentation ces dernières années et qui concerne principalement les 26-35 ans, souligne le communiqué.

Au Luxembourg, environ 1 000 personnes vivent avec le VIH. Mais selon les estimations, 20% des personnes infectées ne le savent pas. Or, aujourd'hui, il est tout à fait possible de vivre avec le VIH, rappelle le ministère. Les traitements actuels permettent en effet de mener une vie normale en contrôlant le virus et en évitant l'apparition des maladies.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Au Luxembourg, 20% des porteurs du VIH l'ignorent.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2307.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum