contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

7 juin 2017 

Cascais, Lisbonne et Porto signent la déclaration de Paris sur la fin de l'épidémie de sida dans les villes

Source: ONUSIDA

20170531_cities_Pt_1.jpg
Les maires des villes portugaises de Cascais, Lisbonne et Porto viennent de signer la Déclaration de Paris sur la fin de l'épidémie de sida dans les villes : c'est la première fois que trois villes d'un même pays signent cette déclaration en même temps.

En signant la Déclaration de Paris, les maires s'engagent à mettre leurs villes sur la voie d'accélération pour en finir avec l'épidémie de sida. Les trois maires se sont ainsi engagés à atteindre d'ici 2020 les objectifs 90-90-90, à savoir 90 % des personnes vivant avec le VIH qui connaissent leur état sérologique vis-à-vis du VIH, 90 % de ces personnes sous traitement antirétroviral et 90 % des personnes sous traitement avec une charge virale indétectable. Ils se sont également engagés à éliminer toutes les formes de discrimination et à développer une approche de la riposte au sida centrée sur l'individu, en ne laissant personne de côté.

Lors de la cérémonie de signature qui s'est tenue le 29 mai à Lisbonne, au Portugal, le Ministre de la Santé du Portugal, Adalberto Campos Fernandes, a réaffirmé l'engagement politique au plus haut niveau dans la riposte au VIH et souligné que les objectifs 90-90-90 bénéficiaient ainsi d'un nouvel élan dans le pays.

Les trois villes vont mettre en place des stratégies locales pour lever les obstacles à l'accès aux services anti-VIH, éliminer la discrimination et combler les lacunes pour atteindre les objectifs fixés dans la Déclaration de Paris. Dans ce but, le gouvernement portugais a réuni un groupe d'experts issus d'organes gouvernementaux, de la société civile et des milieux universitaires, dont la mission sera d'identifier et de recommander des actions concrètes à mener dans les 90 à 120 prochains jours.

À l'occasion de cet événement, la Directrice du Programme national de lutte contre le sida, Isabel Aldir, a présenté les résultats du Programme national contre le VIH et la tuberculose pour 2017. Mme Aldir a déclaré qu'en 2016, on avait dénombré 841 nouvelles infections à VIH dans le pays, le chiffre le plus faible depuis 15 ans. Néanmoins, le programme pour 2017 sera concentré sur l'augmentation du nombre de dépistages rapides de 15 % et le développement de normes d'orientation clinique pour la délivrance efficace de prophylaxies pré- et post-exposition. Le plan prévoit également la préparation d'un rapport d'évaluation sur un projet pilote de délivrance du traitement anti-VIH dans les pharmacies d'officine et la promotion de la mise en œuvre des engagements de l'initiative Les villes s'engagent.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Cascais, Lisbonne et Porto signent la déclaration de Paris sur la fin de l'épidémie de sida dans les villes.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2296.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum