contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

25 juillet 2017 

IAS2017: Le manque de financements fera-t-il échouer la lutte contre le sida ?

Coalition PLUS & HealthGAP
Communiqué de presse
Paris - mardi 25 juillet 2017

Le manque de financements fera-t-il 
échouer la lutte contre le sida ?
 
A l'occasion de la Conférence de l'International AIDS Society (IAS) à Paris, des activistes ont alerté l'opinion publique et les décideurs politiques sur le risque de voir échouer la lutte contre le VIH en raison d'un manque de financements.

Luiz Loures, directeur exécutif de l'ONUSIDA, a présenté les conclusions du nouveau rapport Kaiser Family Foundation/ONUSIDA . Les financements des États bailleurs de la lutte mondiale contre le VIH ont baissé de 7% en 2016, atteignant ainsi leur plus bas niveau depuis 2010. Pour la deuxième année consécutive, les principaux États bailleurs ont réduit leurs dépenses pour l'accès aux traitements antirétroviraux et à la prévention.
 
Sharonann Lynch, MSF HIV Policy Advisor a déclaré : « La baisse des financements des Etats bailleurs est extrêmement préoccupante. Le manque de financement risque d'entraver la généralisation de l'accès aux traitements dans des régions telles que l'Afrique de l'Ouest et du Centre, où seulement 35% des personnes séropositives sont traitées. Alors que l'on demande à ces pays d'intensifier leur riposte au VIH, la plupart des enveloppes du Fonds mondial ont baissé ou stagné. A titre d'exemple, les financements pour la République centrafricaine ne sont pas suffisants pour permettre aux personnes de poursuivre leur traitement et a laisse en déperdition ceux qui attendent de le commencer. Devoir faire plus avec moins de ressources en s'appuyant sur les fonds domestiques risque d'obliger les gouvernements à prioriser l'achat de médicaments au détriment d'autres interventions stratégiques. »

Morgane Ahmar, chargée de plaidoyer à l'ALCS (Maroc) et Coalition PLUS a déclaré : « Le manque de financements pousse le Fonds mondial à  abandonner certains pays. Il faut savoir que, quand le Fonds mondial a exclu la Roumanie de son champ d'action en 2010, le financement pour les actions de prévention communautaire a pratiquement disparu , et le nombre de nouvelles infections est remonté en flèche. Allons-nous connaître des désastres similaires dans un nombre grandissant de pays ? ». 
 
Matthew Kavanagh, Senior Policy Advisor at HealthGAP a déclaré : « Jeudi dernier, la Chambre des Représentants des États-Unis a rejeté la coupe budgétaire d'un milliard de dollars dans le budget de la lutte mondiale contre le sida proposée par l'administration Trump . Si la Chambre, qui n'a pas de scrupules à voter des coupes dans d'autres secteurs, comprend la nécessité de financer la lutte mondiale contre l'épidémie, quelle excuse reste-t-il alors aux décideurs américains et du monde ? Nous ne pouvons pas aujourd'hui nous contenter de rester au même niveau de financement pour combattre une pandémie d'une telle ampleur. Nous appelons le Sénat américain à augmenter les financements de 700 millions de dollars afin d'intensifier les efforts pour vaincre l'épidémie de VIH. »




Contacts presse : 
Coalition PLUS - Emmanuelle Hau
07 81 73 34 77 - ehau@coalitionplus.org 

Miniature de l'image pour Miniature de l'image pour gap.png




Miniature de l'image pour Miniature de l'image pour Miniature de l'image pour C+.png


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: IAS2017: Le manque de financements fera-t-il échouer la lutte contre le sida ?.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2337.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum