contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

28 septembre 2017 

Les fumeurs séropositifs ont un risque nettement plus élevé de décéder d'un cancer pulmonaire

Source: Libération

Les fumeurs infectés par le VIH, le virus responsable du sida, qui suivent une thérapie antirétrovirale ont en moyenne dix fois plus de risque de décéder d'un cancer du poumon que de leur infection, selon une étude parue ce lundi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), Internal Medicine aux Etats-Unis.

«Les taux de tabagisme sont extraordinairement élevés parmi les personnes infectées par le VIH, le virus de l'immunodéficience humaine, qui accroît le risque de cancer du poumon», explique le Dr Krishna Reddy du Massachusetts General Hospital qui a dirigé cette étude.

Plus de 40% des personnes infectées par le VIH aux Etats-Unis sont des fumeurs, comparativement à 15% dans l'ensemble de la population adulte américaine. L'étude suggère que 10% de toutes les personnes recevant des antirétroviraux, qu'elles fument ou non, soit près de 60.000 individus, mourront d'un cancer du poumon.

«Ce type de cancer est désormais l'une des principales causes de mortalité parmi les séropositifs alors que presque tous ces décès pourraient être évités», souligne la Dr Rochelle Walensky, responsable du service des maladies infectieuses au Massachusetts General Hospital, une des co-auteures de cette étude.



Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Les fumeurs séropositifs ont un risque nettement plus élevé de décéder d'un cancer pulmonaire.

TrackBack URL pour cette note: /cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2364.



© 2008-2017 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum