contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

8 mars 2018 

L'utilisation de la PrEP augmente aux Etats-Unis mais elle n'atteint pas tous ceux qui en ont besoin

Source: AIDSMAP 

AIDSMAP.jpg
Le nombre de personnes prenant la prophylaxie pré-exposition (PrEP) aux Etats-Unis est en constante augmentation, mais la PrEP n'atteint qu'une petite proportion de ceux qui pourraient en bénéficier, ont appris cette semaine les délégués de la 25ème conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI 2018) à Boston. Bien que les Afro-Américains et les Latinos représentent environ deux tiers des personnes qui devraient bénéficier de la PrEP, ils sont beaucoup moins susceptibles de la prendre. 

Depuis plusieurs années, Gilead Sciences, le laboratoire fabricant du Truvada, publie ses estimations sur l'utilisation de la PrEP d'après les enquêtes effectuées auprès des pharmacies commerciales (qui sont supposées représenter 85% des ordonnances de PrEP). Gilead collabore désormais avec Patrick Sullivan de l'Université Emory et avec AIDS. Vu pour présenter les données. Cela pourrait aider les services de santé, les professionnels de la santé et les leaders communautaires à mieux comprendre les disparités dans l'utilisation de la PrEP et à les réduire. 

Les données recueillies proviennent de 54 000 pharmacies commerciales et d'un certain nombre de facilités médicales et comprennent les prescriptions couvertes par Medicaid et les programmes d'assistance aux patients. Cependant, elles n'incorporent pas les études de démonstration, les services de santé des anciens combattants et les fournisseurs de soins qui gèrent leurs propres pharmacies tels que Kaiser Permanente. 

En 2016, 77 120 personnes utilisaient la PrEP, contre 8768 en 2012. Cependant, derrière ces chiffres généraux, se trouvent des disparités démographiques et géographiques importantes. 
Si les femmes représentent environ 19% de tous les nouveaux diagnostics aux Etats-Unis, elles ne représentent que 7% des utilisateurs de PrEP. Si 21% des nouveaux diagnostics sont chez les moins de 25 ans, seuls 11% des utilisateurs de PrEP appartiennent à ce groupe. 
Plus de la moitié de tous les nouveaux diagnostics de PrEP se trouvent dans le Sud, mais cette région ne compte que 30% des utilisateurs de PrEP. En tenant compte de la taille des populations, les Etats de New York, Massachusetts, Rhodes Island, Washington et Illinois affichaient le taux d'utilisation de PrEP le plus élevé. 

Les Etats où le pourcentage de personnes dans la précarité ou sans assurance santé est plus élevé et les états qui n'avaient pas mis en place l'expansion de Medicaid dans le cadre des réformes de la santé du président Obama, avaient le taux d'utilisation de PrEP le plus faible. 
Les données relatives aux ordonnances ne contenaient pas d'informations sur la race, mais le centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) estime que 1% seulement des Afro-Américains qui répondent aux critères d'éligibilité à la PrEP l'utilisent. De même, 3% seulement des Latinos utilisent la PrEP.

Il y avait un écart plus petit mais toujours considérable chez les caucasiens, avec 14% des personnes éligibles sous PrEP. 


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: L'utilisation de la PrEP augmente aux Etats-Unis mais elle n'atteint pas tous ceux qui en ont besoin.

TrackBack URL pour cette note: http://sidablog.ch/cgi-bin/mt6/mt-tb.cgi/2449.



© 2008-2018 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum