contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

4 mai 2018 

La mort d'une personne atteinte du sida crée la polémique sur les listes noires

Groupe sida Genève - logo horizontal.jpg

Assurance maladie - La non prise en charge des frais de ceux qui ne paient pas leurs primes maladie est décriée sur les plans éthique et économique. Seules les prestations "relevant de la médecine d'urgence" sont couvertes pour les personnes figurant sur liste noire. Mais la notion d'urgence n'est pas clairement définie.

Mort du sida car il n'avait pas payé ses primes maladie. Ce drame révélé dimanche par la «SonntagsZeitung» crée la polémique autour des «listes noires» d'assurés mauvais payeurs dont les soins ne sont pas remboursés. Comme 33'500 Suisses, le quinquagénaire y figurait. Sa caisse a refusé de payer sa trithérapie. Ce n'est qu'une fois que son état s'est fortement dégradé qu'il a été pris en charge à l'hôpital de Coire (GR). Trop tard. Il est décédé l'an dernier. Son assurance, ÖKK, s'est réfugiée derrière la loi. Entré en vigueur en 2012, l'art. 64a alinéa 7 de la loi sur l'assurance-maladie (LAMal) permet aux cantons de tenir des registres d'assurés qui ne paient pas leurs primes malgré les poursuites. L'assureur suspend alors la prise en charge, sauf en cas «d'urgence». Le système est aujourd'hui décrié à la fois pour des raisons éthiques et d'efficacité.

Appel à changer la loi

«Une personne qui a besoin d'un traitement doit pouvoir y accéder quelle que soit sa situation», critique Sascha Moore Boffi, juriste au sein du Groupe sida Genève. L'Aide suisse contre le sida a connaissance de huit à dix cas de personnes séropositives avec des arriérés de primes qui ont des problèmes pour se faire rembourser leur traitement. «Mais il y en a probablement plus», précise le directeur, Daniel Seiler. L'organisation va écrire aux 246 parlementaires fédéraux d'ici à la session d'été pour les sensibiliser. «Il faut supprimer la possibilité de créer ces listes ou au moins que soit clarifié ce qu'on entend par situation d'urgence», exhorte Daniel Seiler.

[...]

Lire la suite sur le site du 24heures


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: La mort d'une personne atteinte du sida crée la polémique sur les listes noires.

TrackBack URL pour cette note: http://www.groupesida.ch/cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2480.



© 2008-2018 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum