contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

4 juillet 2018 

Recommandations en matière de santé pour la mise en oeuvre du développement durable en Suisse

suisse DD.png

La « Plateforme Agenda 2030 » réunit une quarantaine d'organisations issues de la société civile et actives dans les domaines du développement, de l'environnement, de la paix, des droits humains, de la santé, de l'économie durable et des syndicats. Elle entend contribuer à la mise en œuvre en Suisse et par la Suisse de l'Agenda 2030 de développement durable adopté par l'ONU, ainsi que des objectifs de développement durable (ODD) qu'il contient. Dans ce cadre, la Plateforme a publié un rapport de recommandations (disponible en francais, allemand et anglais), dont vous trouverez les extraits relatifs à l'accès à la santé ci-dessous.


Le rôle de la Suisse face aux défis sanitaires mondiaux

Partout dans le monde, les systèmes sanitaires sont confrontés à de nombreux défis. L'Agenda 2030 est donc d'une grande importance en tant que cadre d'action commun pluridimensionnel. L'Objectif de développement durable (ODD) concernant la santé et le bien-être est universellement valable, de même que tous les sous-objectifs portant sur la santé. Tous relèvent des droits humains, ce qui signifie que chacun et chacune en sont responsables.

[...]

Pour être en mesure d'atteindre les objectifs de santé, il est essentiel d'aller au-delà d'une approche restrictive des problèmes sanitaires. Le concept holistique proposé par l'Agenda 2030 fournit un cadre approprié. En Suisse et dans le monde, ce sont des facteurs sociaux, économiques et politiques qui déterminent les risques auxquels sont exposées les populations, ainsi que leur accès à l'information, à la prévention et aux soins de santé. Les discriminations fondées sur l'origine, le sexe, le genre, l'orientation sexuelle et le handicap peuvent avoir de lourdes conséquences sur la santé. La lutte contre les inégalités et le rétablissement de l'égalité des chances jouent donc un rôle essentiel pour la santé et les objectifs en vue d'une stratégie globale pour le développement durable. Garantir à toute personne l'accès aux soins de santé est l'une des tâches principales dictée par l'Agenda 2030 aux autorités sanitaires suisses. Dans la mesure où la Suisse héberge de grandes sociétés multinationales (industries

pharmaceutique, alimentaire et industrie du tabac) influençant mondialement la santé, le gouvernement suisse porte une responsabilité particulière dans la prévention des comportements nuisibles pour la santé ou l'adoption de réglementations qui favorisent cette prévention. Une telle responsabilité implique de soutenir le développement de systèmes sanitaires efficaces et adaptés dans les pays à faibles ressources. Elle commande également de mener une politique financière et fiscale qui n'aille pas à l'encontre des efforts de ces pays pour mettre en place leurs propres structures fiscales. Elle doit enfin conduire à proposer des mesures complémentaires, par exemple dans le cadre de la coopération internationale.

[...]

Recommandations

1. Le sexe, le genre, l'âge, l'origine, le handicap ou le statut socio-économique sont des facteurs déterminants pour la santé, dont la Suisse doit tenir compte dans sa politique sanitaire et sa coopération internationale. Elle doit promouvoir le respect des droits humains et lutter contre les discriminations et inégalités de toute nature.

2. Conformément au principe « Leaving no one behind », la Suisse doit mener une politique sanitaire garantissant à toutes et tous l'accès aux informations, à la prévention et aux soins médicaux. Elle doit en particulier veiller à y inclure les groupes vulnérables comme les personnes migrantes, les personnes ayant déposé une demande d'asile, les sans-papiers, les jeunes, les personnes LGBTI et les personnes en situation de handicap.

3. Le Conseil fédéral doit concevoir sa politique économique et commerciale de manière à ne pas mettre en danger la santé des populations suisse et étrangères. Il doit en outre s'engager au niveau international pour des réglementations qui favorisent la santé dans toutes les régions du monde.

4. Dans le contexte global, la Suisse doit mettre à disposition des moyens financiers afin de soutenir les pays ne pouvant pas édifier des systèmes sanitaires solides par leurs propres moyens. Pour cela, elle s'engage à lutter contre les flux financiers illicites en provenance des pays en développement et elle veille à ce que ces pays puissent générer leurs propres sources de financement par des recettes fiscales. Elle s'engage en particulier à renforcer les compétences et ressources spécifiques à la santé dans le cadre de son aide humanitaire.

5. La Suisse doit garantir à toutes et tous l'accès à un système de santé de qualité dont les prestations demeurent abordables et mettre à disposition les ressources nécessaires à cette fin.

6. La Suisse doit définir des objectifs pour toutes les cibles, y compris les sous-objectifs 3.7 et 5.6.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Recommandations en matière de santé pour la mise en oeuvre du développement durable en Suisse.

TrackBack URL pour cette note: http://www.groupesida.ch/cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2489.



© 2008-2018 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum