contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

29 novembre 2018 

Article sur les femmes subsahariennes séropositives en Suisse : le VIH à l'épreuve de l'intersectionnalité

harmattan.pngL'Harmattan publie dans « Les Cahiers du genre » un article sur le sujet « Femmes subsahariennes séropositives en Suisse : le VIH à l'épreuve de l'intersectionnalité ». L'article explique les mécanismes par lesquels le genre, la migration et le statut sérologique se combinent pour amplifier la précarisation et la vulnérabilité d'une manière qu'aucun de ces facteurs pris isolément ne pourrait faire.

Il est notamment expliqué qu'« être femme, d'origine subsaharienne et vivre en Suisse avec le VIH revient à se situer à l'intersection d'au moins trois rapports de domination, en lien avec le genre, la migration et la maladie. [...] Les cadres sociaux, politiques, sanitaires et juridiques se présentent comme particulièrement restrictifs et sévères en Suisse, ce qui produit des formes d'exclusion (permis de séjour, droits), et par conséquent alimente des formes de dépendance (aux services d'aide, au conjoint). [...] La migration, le fait d'être femme ou d'être séropositive ne produisent pas des situations de vulnérabilité, ce sont leur simultanéité et leur intersection qui génèrent l'interdépendance inégale et donc une condition de vulnérabilité. Autrement dit, les relations sociales inégalitaires et les rapports de domination qui découlent des positions occupées par les femmes dans l'espace social, rendent vulnérable la vie de ces femmes. »

Pour consulter le rapport en entier, cliquer ici.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Article sur les femmes subsahariennes séropositives en Suisse : le VIH à l'épreuve de l'intersectionnalité.

TrackBack URL pour cette note: http://www.groupesida.ch/cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2516.



© 2008-2019 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum