contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

24 janvier 2019 

Comment définit-on l'indétectabilité?

uu.jpg

Ces dernières années, la prévention VIH se mobilise pour populariser ce message fondamental: une personne sous traitement efficace et à virémie indétectable ne transmet plus le virus. Sous la bannière du slogan "U=U", de nombreuses campagnes, dont par exemple celle menée en Suisse en décembre par l'Aide suisse contre le sida et ses membres ("Ensemble pour le plaisir"). Mais en précisément, qu'est-ce que l'indétectabilité?

Cet article synthétique (en anglais) publié sur le site Beta permet d'en savoir plus: par définition, l'indétectabilité est le constat de non-détection du virus dans le sang. Cette non-détection est établie relativement à un test; la limite en dessous de laquelle la virémie devient indétectable, de façon inhérente, dépend donc du seuil de détection du dispositif de test employé. Actuellement, les tests usuellement utilisés permettent des détections de l'ordre de 20-50 copies du virus par millilitre de sang.

A ces faibles concentrations, le virus est moins actif dans sa réplication. Il est important de noter qu'au-delà du seuil précis adopté pour parler d'indétectabilité, concrètement, c'est surtout la durée de temps depuis laquelle ce seuil est maintenu chez le patient. L'indétectabilité est avérée quand elle est maintenue durablement depuis plus de six mois.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Comment définit-on l'indétectabilité?.

TrackBack URL pour cette note: http://www.groupesida.ch/cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2505.



© 2008-2019 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum