contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

11 mars 2019 

CROI 2019: un traitement injectable anti-VIH à action prolongée maintient la suppression virale

Susan_Chloe_1000x707.png

Source: nam aidsmap

Selon les résultats de deux essais de phase III présentés à la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI 2019), une association de deux médicaments anti-VIH injectables à action prolongée, prise une fois par mois, présentait un très faible taux d'échec thérapeutique et un profil d'innocuité favorable.

Une association par injection de cabotégravir, un inhibiteur expérimental de l'intégrase, et de rilpivirine, un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (INNTI) actuellement disponible sous forme de pilule (Edurant), a maintenu la suppression virale chez les personnes qui passaient d'un traitement oral standard (dans le cadre de l'essai ATLAS), et chez les personnes jusqu'alors non traitées après une courte période d'induction de trois médicaments (dans l'essai FLAIR).

Dans les deux études, les données pharmacocinétiques ont montré que les concentrations sanguines de cabotégravir et de rilpivirine sont restées supérieures aux seuils d'efficacité tout au long de l'étude et étaient comparables aux concentrations atteintes avec les préparations orales correspondantes.

Les participants à l'étude se sont dits très satisfaits des injections mensuelles par rapport aux pilules quotidiennes, et ont presque tous indiqué qu'ils préféreraient utiliser la méthode injectable.


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: CROI 2019: un traitement injectable anti-VIH à action prolongée maintient la suppression virale.

TrackBack URL pour cette note: http://www.groupesida.ch/cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2521.



© 2008-2019 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum