contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

8 mai 2019 

Etude sur le niveau de connaissances et comportement en matière de prévention du VIH au sein d'une population de migrants

Article de Wetzel, Jeannot et Durieux-Paillard paru dans la Revue médicale suisse

Introduction

En 2006, dans le cadre d'un projet pilote initié par l'Office fédéral de la santé publique, une activité « VCT migrants » (VCTM) s'est mise en place au sein de la consultation du Programme Santé Migrants (PSM) (Service de médecine de premier recours, HUG). Destinée aux populations migrantes les plus vulnérables (demandeurs d'asile, réfugiés, migrants sans papiers), cette consultation est pérennisée depuis 2009 grâce à un partenariat entre les HUG et le Groupe sida
Genève: association de prévention et de soutien aux personnes séropositives financée par le canton de Genève. L'objectif de cette étude est de documenter les connaissances et comportements en matière de VIH/sida de cette population et d'évaluer la pertinence des consultations VCT.

Résultats

La maîtrise des moyens de protection est insuffisante chez une grande partie des répondants, mettant en avant l'importance de consacrer du temps au counselling lors de l'entretien VCT et d'expliquer de manière pratique la façon de mettre des préservatifs, les moyens de se les procurer mais aussi de discuter sur les raisons pour lesquelles il n'est pas aisé de les utiliser systématiquement, comme par exemple manque de confort, difficulté de maintenir une érection, consommation
d'alcool ou violence/contraintes sexuelles, etc. Pour ce dernier point, concernant les motifs pour lesquels les personnes n'ont pas utilisé de préservatif, les réponses diffèrent fortement en fonction du genre. La fidélité est le premier motif rapporté, tant par les hommes que par les femmes. Cependant, les femmes la mentionnent bien plus fréquemment que les hommes (75 et 49 % respectivement).

Le VCT constitue un excellent outil de prévention primaire et secondaire auprès de cette population cible, mais afin que cet outil de prévention puisse être pleinement efficace, il importe d'adapter son concept à la population cible. Une consultation VCT migrant friendly requiert un temps d'entretien suffisant, un coût adapté à la précarité des clients, le recours à des professionnels de santé polyglottes ayant de bonnes compétences transculturelles et le recours à des interprètes spécifiquement formés pour traduire sans gêne une thématique complexe et possédant une aisance relationnelle favorisant la discussion sur les questions de sexualité avec les patients.

Pour lire cette étude dans son intégralité, cliquez ici pour télécharger l'article en version PDF


Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Etude sur le niveau de connaissances et comportement en matière de prévention du VIH au sein d'une population de migrants.

TrackBack URL pour cette note: http://www.groupesida.ch/cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2540.



© 2008-2019 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum