contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité

Fil Rouge

24 juin 2019 

Payer plus pour être moins bien soigné? Non merci!

Depuis le 1er avril, l'importation de médicaments génériques pour son usage personnel n'est limité plus qu'à un mois. Pour les usagers de PrEP, dont c'est le moyen d'accès au TDF/FTC le moins onéreux, cela prétérite son accès. En effet, durant un suivi PrEP habituel, un dépistage du VIH et des IST est conseillé et nécessaire tous les 3 mois pour un renouvellement d'ordonnance. Avec cette décision, le médecin ne peut plus délivrer d'ordonnance pour 3 mois et des coûts supplémentaires de prescription en découlent.
Cette limitation oblige nécessairement de commander le traitement chaque mois. Cela engendre des dépenses supplémentaires liées aux frais de port et limite l'accès aux personnes aux moyens financiers limités. De plus, la multiplication des commandes, en plus de générer du travail supplémentaire pour les douanes, augmente le risque de retard de livraison et donc par conséquent les risques de rupture de traitement* et de contamination par le VIH. Par ailleurs, les personnes, utilisant la PrEP, expriment des difficultés à se procurer le traitement. Ils sont contraints, parfois, d'utilisé une PrEP prescrites pour un autre usager ou de prendre d'autres antirétroviraux non validés pour cette recommandation.
Au-delà de l'incompréhension de voir SwissMedic limiter l'accès à un moyen efficace de prévention du VIH, cette attitude augmente le risque de contamination pour les personnes ayant décidé d'utilisé cette méthode et, en premier lieu, les personnes les plus vulnérables et donc les plus à risque de contamination !!!
*Lors de prise en continue le traitement doit être pris quotidiennement.

Ajouter un commentaire

TrackBacks (0)

Liste des articles qui référence la note: Payer plus pour être moins bien soigné? Non merci!.

TrackBack URL pour cette note: http://www.groupesida.ch/cgi-bin/mt/mt-tb.cgi/2549.



© 2008-2019 Groupe sida Genève | v1.0 | Flux RSS | Impressum